L’école en débat – Prévert dévisse, Lavisse vise haut

élections 02

Au cours du dernier conseil municipal (lundi 27 février), Frédérique Macarez s’est expliquée sur le devenir de l’école Jacques-Prévert au quartier d’Oestres. Un établissement scolaire en désaffection qui avait conduit il y a quelques années à la fermeture d’une aile du bâtiment réaménagée en centre associatif. L’annonce par l’Education nationale de supprimer un poste d’enseignant à la rentrée prochaine aboutirait à ne disposer que de deux professeurs des écoles pour neuf niveaux de classes. Résultat : l’école Jacques-Prévert fermera fin juin. Le maire a présenté ses solutions et annoncé une première dans le département.

Pourquoi avoir choisir de fermer cette école ?
F. Macarez : « Celle-ci ne compte plus qu’une soixantaine d’élèves sur trois classes, et les effectifs vont encore baisser. Avec seulement deux classes, nous aurions dans une même salle des écarts de 4 à 5 ans entre les enfants, ça n’est pas une situation convenable pour les  accompagner vers la réussite. Ces enfants méritent mieux. Seule leur réussite nous importe. Je comprends l’émotion des parents, une école, ce sont des souvenirs, on y est toujours attaché. »

Quelles solutions proposez-vous aux parents concernés ?
F. Macarez : « Il faut qu’ils puissent rester sur Saint-Martin si c’est le désir des familles. Les enfants pourront être accueillis à l’école Lavisse, qui dispose d’une cantine rénovée en self, d’une halte-garderie périscolaire,  d’un club « Coup de pouce »,  d’un accès avec un parking sécurisé et d’une équipe pédagogique conséquente. Et nous avons un autre gros projet avec l’Education nationale puisque cette école sera la seule du département à être bilingue, avec l’apprentissage de l’anglais dès la rentrée 2017 et deux postes complets en anglais. Permettre à l’enfant, dès son plus jeune âge, de maîtriser l’anglais, c’est lui donner la possibilité d’une insertion future réussie. »

Concrètement, comment va se passer ce changement d’école ?
F. Macarez : « Je recevrai les parents dès cette semaine avec Françoise Jacob, maire-adjoint chargé de l’éducation. Nous devons être attentifs aux situations pour travailler dans l’intérêt du parcours futur de l’enfant. Les familles qui ne souhaiteront pas rejoindre Ernest-Lavisse auront la possibilité de choisir leur nouvelle école. »

Que va devenir l’école Jacques-Prévert ?
F. Macarez : « Elle sera transformée en locaux pour accueillir des associations. » E.L.