Le Splendid fête ses 20 ans Spectacle gratuit le 28 septembre !

Le 29 septembre 1999, Pierre André et Xavier Bertrand inauguraient la salle du Splendid. En vedette pour cette première, le regretté Pascal Brunner. Depuis, les spectacles n’ont cessé de s’y succéder, le rideau ayant été levé 1 159 fois !
Les plus grands s’y sont produits : Annie Girardot, Gad Elmaleh, Patrick Bruel, Francis Cabrel, Calogero, Pierre Arditi, Natasha Saint-Pier, Thomas Dutronc… Ce samedi 28 septembre à 20 h 30, ce temple de la musique, de la variété, du théâtre, de la comédie et de la fantaisie fêtera ses 20 ans avec, pour l’occasion, un grand spectacle gratuit sur son parvis. La compagnie Remue-Ménage, spécialisée dans les festivités de rue, présentera « Rêve ». Un spectacle contemporain alliant cirque et danse, qui transportera le public dans un univers poétique et féerique. Pas moins de 13 artistes : des échassiers, des danseuses à l’intérieur de bulles, de la force, de l’équilibre, un mât chinois, des jongleurs de feu… se joueront de l’apesanteur tandis qu’un artificier embrasera la façade du Splendid. Bref, une danse aérienne confrontée à une puissance de feu grâce à une puissante et délicate chorégrahie. à noter qu’en cas de pluie, le spectacle se jouera à l’intérieur du Spendid. Mais attention, la capacité de la salle est limitée à 1 300 places. Pour installer la scène devant le Splendid, la circulation sur le boulevard Léon-Blum (entre la place du 8 Octobre et la place de la Liberté) sera fermée du vendredi 27 à 7 h au dimanche 29 septembre à 12 h.

« Rêve » : spectacle gratuit samedi 28 septembre à 20 h 30 devant le Splendid situé au 6, bd Léon-Blum.

L’histoire du Splendid

Une première salle de spectacles, baptisée « Le cirque Galant », a ouvert ses portes en 1861 sur l’emplacement de l’actuel Splendid, avec une entrée côté rue Dachery. En 1908, c’est au tour d’un cinéma de s’y installer sous l’appellation « Splendid Cinéma ». Une salle qui deviendra ensuite « Cinéma Splendid Music-Hall ». Dès 1921, de nombreux galas de boxe y sont organisés et les vedettes de l’époque, dont Joséphine Baker en 1930, s’y succéderont. En 1932, le site fermera ses portes pour faire place à une salle populaire d’une capacité de 1 600 places, qui accueillera de nouveaux galas de boxe et de catch, des spectacles et des projections jusqu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. De 1954 à 1977, il se transformera en plusieurs salles de cinéma « Splendid », avant de devenir un magasin de meubles le « Splendid Salon ». à la recherche d’une salle de spectacles de grande capacité, la Ville rachète le site en 1992. Une refonte complète des lieux est effectuée, seule une partie de la salle et le balcon sont conservés. La nouvelle salle, d’une capacité modulable de 1 200 à 1 400 places, a été inaugurée le 29 septembre 1999.