Le sapin roi de Noël

Pépiniériste depuis une quarantaine d’années à Francilly-Selency, Dominique Lequeux est le seul dans la région à commercialiser ses propres sapins. « J’en plante plus de 1 500 par an sur un terrain de 2,5 hectares. Je m’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux collectivités qui souhaitent acheter de très grands sapins. » Une commune du sud de l’Aisne a ainsi récemment fait l’acquisition d’un sapin de plus de 12 mètres de haut qui, une fois décoré, passe difficilement inaperçu !
Chez Dominique Lequeux, chaque client trouve son bonheur avec, au choix, quatre variétés de conifères : les amateurs de tradition opteront pour le sapin des Vosges, considéré comme le vrai sapin de Noël. « C’est celui de notre enfance et c’est aussi le plus odorant », note le pépiniériste. Originaire du Colorado, le sapin bleu est non seulement très élégant mais sent lui aussi très bon. Vient ensuite le sapin de Serbie, à la silhouette fine et élancée. Enfin, réputé pour perdre un peu moins ses épines, l’incontournable Nordmann a aujourd’hui la faveur des Français. Seul hic, il ne dégage pratiquement aucune odeur ! Un sapin a besoin de temps pour atteindre sa maturité, « au minimum 5 ans, précise Dominique. Je n’utilise aucun produit phytosanitaire et mes sapins sont vendus en pot. A condition de les arroser régulièrement, ils peuvent tenir jusqu’à fin janvier. On peut même les replanter pour leur donner une seconde vie. »
Si la vente des sapins de Noël débute fin novembre, le vrai coup de feu se situe aux alentours de la Saint-Nicolas (6 décembre). Pour que votre sapin ne soit pas défraîchi avant Noël, Dominique recommande de ne pas le placer près d’une source de chaleur et de le brumiser régulièrement. Prenez soin de lui !