Le petit ange est de retour

En octobre 1991, la France avait été émue par le témoignage d’un jeune Colombien, Albeiro Vargas, au cours de l’émission de Patrick Sabatier « Tous à la une ». Un gamin d’une dizaine d’années qui, au quotidien, apportait amour, nourriture et soins aux personnes âgées abandonnées dans un bidonville. Une Saint-Quentinoise, Antonia Lavrilleux, avait alors remué ciel et terre durant trois ans pour rencontrer Albeiro. « J’ai écrit partout en Colombie, à l’ambassade de France… Je me disais qu’est-ce que je peux faire pour aider ce gamin ». Et puis, en 1994, Antonia Lavrilleux est enfin parvenue à le rencontrer à Bayonne, grâce à une association. L’année suivante, après un voyage en Colombie, elle réussissait à le faire venir à Saint-Quentin. Celui qui voulait alors devenir « médecin pour soigner les petits vieux ou avocat pour les défendre » allait revenir dans la capitale de Haute Picardie en 1998 pour présider « Les rencontres humanitaires », puis en 2000 pour témoigner de son action. Aujourd’hui, avec le soutien du Lions Clubs de la Vallée de l’Oise, âgé de 41 ans, père de famille, gérontologue et leader social à la tête de trois maisons pour personnes âgées grâce à sa fondation, celui qui est surnommé « Le petit ange de Colombie » sera le vendredi 8 novembre à 19 h à l’auditorium de l’école de musique pour une conférence débat. Après la diffusion d’une vidéo sur son parcours, Albeiro Vargas témoignera de son expérience. Des dons seront possibles au profit de son œuvre.

Conférence d’Albeiro Vargas le vendredi 8 novembre à 19 h à l’école de musique (51, rue d’Isle). Entrée gratuite.
Association « Les amis d’Albeiro », contact au 06 08 72 94 85.