Label « Cité éducative » Une enveloppe de 750 000 € pour réussir

Jackpot pour la ville de Saint-Quentin labellisée « Cité éducative », la seule du département, parmi 80 autres villes de France. La cité des Pastels va ainsi percevoir 750 000 € en trois ans, plus 90 000 € pour l’éducation nationale. Ce montant s’ajoutera aux 11 M€ de son budget déjà consacrés annuellement à la jeunesse, 2 000 € par enfant scolarisé. « Cette aide sera consacrée aux jeunes des quartiers Europe et Saint-Jean-Vermandois, pour mener des actions ambitieuses pour leur réussite. Nous voulons être à la hauteur des enjeux », a insisté Frédérique Macarez. Pas moins de 5 100 élèves scolarisés sont concernés, 32 % des jeunes de la ville. Les actions seront conduites pendant et hors temps scolaire. Parmi les projets, la création d’une seconde école bilingue (français-anglais) à Ferdinand-Buisson. Sur le quartier Europe, la création de clubs pour la réussite mathématique. Sur le principe « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi », la création d’une ludothèque mobile pour le territoire concerné par le dispositif. Autres projets : l’ouverture avant la fin de l’année d’une maison des adolescents, l’accueil d’enfants différents, des garderies à horaires atypiques pour les enfants de mamans isolées travaillant, des ateliers de simulation d’entretien d’embauche…Vanessa Marcotte, médiateur, sera chargée du lien entre les écoles, les collèges, les lycées et les familles. Sa mission, prévenir et réguler les comportements à risques : violence, absentéisme… Dès les prochaines vacances, l’action SOS Brevet sera organisée au centre d’accueil Kergomard pour 24 jeunes des collèges Montaigne et Hanotaux. Enfin, un Créathon organisé le 4 mars prochain devrait permettre l’émergence de nouveaux projets. « Ouvrir le champ des possibles est l’axe fort du dispositif, » a conclu Vincent Lebègue, principal du collège Montaigne et responsable du dispositif. Conduit par le ministère de la Cohésion des territoires à partir d’initiatives menées sur le terrain par la Ville, les services de l’Etat et les associations, le dispositif est réservé aux quartiers prioritaires. Il concerne à Saint-Quentin neuf écoles : les maternelles et élémentaires Schuman et Paul-Bert, primaire Pierre-Laroche sur le secteur Montaigne ; les maternelle et élémentaire Clin, les primaires Ferdinand-Buisson et Bachy-Montessori sur le secteur Hanotaux. Egalement dans le dispositif les collèges Montaigne et Hanotaux et les lycées Condorcet, Métiers d’art et Colard-Noël.