La véto touche-à-tout

Vétérinaire, présentatrice télé et radio, Hélène Gateau est la patronne d’un tout nouveau magazine lancé avec Michel Cymes : « Dr Good ! Véto ». Un journal trimestriel dédié à nos amis les animaux. Originaire du Chaunois, la jeune femme nous présente son bébé de papier, vendu en kiosque au prix de 5,95 €.

Comment est né ce journal ?
– H.G. : « L’idée est d’abord venue de Franck Cymes, le frère de Michel. Ils ont édité le magazine « Dr Good » en 2018, puis il y a eu la sortie de « Dr Good kids » et « Dr. Good ! C’est bon ! » Nous voulions travailler ensemble et ils souhaitaient tous les deux décliner le magazine sur la santé des animaux. Et c’est ainsi que « Dr Good ! Véto » est né. »
Un journal qui s’adresse avant tout aux vétérinaires ?
– H.G. : « Pas du tout, c’est un magazine tout public. On vulgarise tout, mais en restant pointu. L’objectif est d’apporter du vrai au lecteur. Trop de personnes recherchent sur google et trouvent un peu tout et n’importe quoi. Avec ce magazine, on essaye d’apporter des solutions, de vrais conseils… »
Que peut-on y retrouver ?
– H.G. : « C’est le premierr magazine qui parle de la santé et du bien-être des animaux avec des interviews d’experts, de vétérinaires… Le tout avec un ton « feel good ». C’est très décontracté tout en parlant de sujets sérieux. Dans ce premier numéro, on retrouve un dossier sur le surpoids des chiens et chats. On parle également de l’aromathérapie. L’utilisation des huiles essentielles et des traitements alternatifs sont très en vogue, mais les huiles essentielles sont en réalité néfastes pour les animaux. Donc, attention ! »
Et Michel Cymes dans tout cela ?
– H.G. : « Michel Cymes n’est pas vétérinaire et pourtant, il aurait voulu ! Il ne pouvait donc pas faire ce magazine seul. Il n’aurait pas eu la crédibilité envers les lecteurs. Mais il apporte sa notoriété. »
Vous êtes originaire du Chaunois, vous y retournez parfois ?
– H.G. : « Mes parents habitent toujours Ognes. La plupart du temps, ce sont eux qui passent me voir, mais je suis venue il y a quelques semaines avec un grand plaisir. Il y avait des cerises, des framboises, je suis venue au bon moment ! » N. Laurence