La Spa – Serviteur du bien-être animal

SPA 1

 

boston

Boston, mâle labrador beige, 14 ans

chloé

Chloé, chatte européenne noire et blanche, 6 mois

cookie

Cookie, chatte européenne écaille de tortue, 9 mois

vick

Vick, mâle croisé labrador noir, 6 ans

Craquer pour un chien ou un chat qui ne demande qu’à être aimé est une décision qui doit être réfléchie. Chaque année à l’approche des vacances estivales, les abandons sont en augmentation. Nous sommes allés à la rencontre d’Olivier Deroissard, vétérinaire au Mont d’Origny et président de la Société Protectrice des Animaux (SPA) de Saint-Quentin. Installé dans la zone industrielle de Rouvroy, le refuge de l’Espoir accueille une cinquantaine de chiens et une quarantaine de chats. Pour s’occuper d’eux au quotidien : nourrir, soigner, brosser, promener… vingt-trois bénévoles, dont un comportementaliste et deux salariés. « Certains bénévoles sont là depuis plus de vingt ans. Sans eux, rien ne serait possible », insiste le président de la SPA. « Nous avons eu au refuge jusqu’à soixante-dix chiens mais désormais, les adoptions sont plus nombreuses grâce aux réseaux sociaux. Parfois, les gens font 100 km pour adopter un animal. »
D’où viennent les chiens et chats en pension à Rouvroy ?
Certains sont des animaux errants non identifiés, d’autres ont été retirés à leurs maîtres après des faits de maltraitance, certains sont abandonnés directement au refuge. « Pour éviter de payer les frais liés à l’abandon, certains prétendent ne pas être les propriétaires du chien qu’ils nous amènent », déclare consterné le vétérinaire. Des animaux qui, selon leur taille et leur âge, seront plus ou moins vite adoptés. « La durée moyenne de leur séjour avant adoption est d’un peu plus de deux mois. L’euthanasie n’est pratiquée que lorsque qu’un animal est atteint d’une maladie incurable mortelle, ou lorsque son agressivité le rend dangereux. Cela arrive une ou deux fois par an. »
L’an dernier, quelque 250 chiens et 200 chats ont été recueillis. Si vous avez envie d’un animal de compagnie vacciné (tous les chats sont en outre stérilisés), n’hésitez donc pas à vous rendre au refuge de la SPA. « Chez nous, les gens font un acte pour le bien-être animal. Mais il ne faut pas succomber à un coup de cœur, il faut être capable de l’entretenir, le nourrir, le soigner », prévient Olivier Deroissart.
SPA : zone industrielle de Rouvroy. Tél. : 03 23 62 71 72. Ouverture du lundi au vendredi de 10 h à 15 h, le samedi de 10 h à 17 h.