La revanche du clito

Fils de Jean-Claude Mascret, figure du foot saint-quentinois, Damien Mascret, tout à la fois médecin et journaliste, est également écrivain. Après avoir traité le cancer, la maladie d’Alzheimer ou encore la fatigue chronique et s’être penché sur « Les vertus du baiser », son dernier ouvrage a pour titre « La revanche du clitoris ». Un livre écrit non sans humour, voire ironie, consacré à ce petit organe érectible de l’appareil génital de la femme source du plaisir.  Responsable des rubriques santé à Europe 1 ainsi qu’au Figaro, intervenant au quotidien sur la chaîne I Télé, Damien Mascret a répondu à nos questions…

Vous êtes déjà médecin et journaliste… Pourquoi ce besoin d’écrire des livres ?
Damien Mascret : « S’adresser au grand public est passionnant. Essayer d’améliorer la vie des gens en leur expliquant ce qui se prépare en terme de santé est une mission très noble. »

Vous avez aussi consacré un ouvrage à Xavier Bertrand. Pourquoi ?
Damien Mascret : « Il a été un grand ministre de la Santé, notamment en imposant avec beaucoup d’habileté l’interdiction du tabac dans les lieux publics. C’est aujourd’hui entré dans les mœurs. »

Comment êtes-vous arrivé à « La revanche du clitoris » ?
Damien Mascret : « Les femmes ont longtemps été oubliées par rapport aux hommes, y compris en médecine alors que l’on s’est intéressé au Viagra. Pour les femmes, il y a eu l’IVG et la contraception, c’est tout. C’est un peu comme si elles n’avaient qu’une fonction maternelle. Il y a là une sorte d’excision culturelle ! J’ai voulu montrer que notre culture n’accordait pas assez d’importance à la sexualité féminine. Le clitoris est le détonateur de l’orgasme féminin. »

Cet ouvrage peut-il être mis entre toutes les mains ?
Damien Mascret : « Bien sûr !Je me suis beaucoup inspiré de ce qui se lit dans les magazines féminins, pas seulement des données scientifiques. Il y a aussi des témoignages de personnalités. Ce livre s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. Après l’avoir lu, ces dernières l’offrent à leur mari, leur copain… Cela montre qu’il est instructif. On peut l’offrir aux ados qui pourront se contenter de regarder les images ! »

Trouvera-t-on votre ouvrage sur les plages cet été ?
Damien Mascret : « Pourquoi pas ? Il peut provoquer des rencontres ! Mais à mon avis, il n’y aura que le vendeur de chouchous qui s’arrêtera pour parler du sujet. »

Bref, un livre cosigné avec Maïa Mazaurette pour mieux comprendre le centre du plaisir féminin. Souhaitons-lui un succès identique au « Monologue du vagin », une pièce théâtrale au succès mondial. Notez que l’ouvrage de Damien Mascret est paru aux éditions La Musardine (13 €).