« La guerre des Lulus » Rencontre avec Ahmed Sylla au Familistère de Guise

Entamé fin août dans l’Aisne, le tournage de « La guerre des Lulus » est sur le point de s’achever. La semaine dernière, c’est au Familistère de Guise que l’équipe de Yann Samuell, le réalisateur, a installé ses caméras. L’occasion pour nous d’aller à la rencontre de l’humoriste et comédien Ahmed Sylla qui, dans le film, interprète le rôle d’un tirailleur sénégalais…
Dans « La guerre des Lulus », ce sont les enfants qui tiennent la vedette ! On imagine que tourner avec eux est un exercice particulier…
– Ahmed Sylla : « C’est effectivement un exercice passionnant parce que les enfants ont un regard différent, ils ont une légèreté et en même temps une certaine naïveté. Il n’y a pas de calculs avec eux ! J’ai été aussi surpris par leur professionnalisme et leur implication. Du coup, ça nous met une petite pression à nous les adultes ! (rires) Et puis, moi je suis quelqu’un qui adore les enfants. J’ai travaillé avec eux quand j’étais animateur dans un centre de loisirs. J’ai l’impression d’être leur nouvel animateur, leur grand frère, leur tonton… »
Votre famille est originaire du Sénégal. Du coup, lorsqu’on vous a proposé d’interpréter un tirailleur sénégalais, vous avez dû en parler avec les vôtres…
– Ahmed Sylla : « Mon papa nous a malheureusement quittés en 2017 mais ma maman était très contente. Je lui ai envoyé une photo où je porte l’uniforme du tirailleur et elle était très fière. Tout de suite, elle m’a dit : j’aime que tu fasses des films comme ça. Et puis, au regard de l’Histoire, de mes origines, c’est une vraie responsabilité d’interpréter un tel rôle… »
Lors de ce tournage au Familistère, l’équipe a dû répéter à huit reprises la même scène !
Le cinéma, c’est vraiment l’école de la patience. Vous vous y pliez facilement ?
– Ahmed Sylla : « Oui, d’autant que l’équipe est top, il y a une vraie énergie, une vraie symbiose entre nous. Tout le monde est content d’être là, même si c’est long et parfois fastidieux. Moi, je fais un métier qui me passionne, j’aurais donc dû mal à me plaindre ! »
Vous êtes à la fois humoriste et comédien. Entre la scène et les plateaux de cinéma, votre cœur balance ?
– Ahmed Sylla : « Aïe ! C’est comme choisir entre la mayo et le ketchup, entre maman et papa. C’est deux plaisirs différents. Le plaisir que j’ai avec le public quand je suis sur scène, je ne pourrai jamais m’en défaire et j’ai d’ailleur hâte de le retrouver. Mais j’aime aussi la discipline du cinéma, qui m’apporte beaucoup dans mon jeu d’acteur. J’aime profondément les deux… » B.D.
Avec 7 tomes parus et 300 000 exemplaires vendus, « La guerre des Lulus » est une BD picarde qui cartonne ! Pas étonnant si elle a fait l’objet d’une adaptation au cinéma. Pour beaucoup tourné dans l’Aisne, de l’abbaye de Saint-Michel au Familistère, en passant par Tertry et Trefcon, le film devrait sortir en salles à l’automne 2022. Patience donc…