Kimberose Diva de la soul

Kimberose fait sensation avec sa voix qui rappelle celle des divas du jazz et de la soul. Après un passage remarqué dans « La Nouvelle Star » en 2013, la jeune artiste a continué à tailler la route avec notamment la sortie, en mars dernier, de son premier album : « Chapter one ». Ce samedi 22 septembre, Kimberose sera la première artiste à se produire sur la toute nouvelle scène de la Manufacture. Rencontre…

Dans vos chansons, vous parlez de vous, de votre père, d’amour déçu… Un peu comme si la musique était pour vous une sorte de thérapie…
– Kimberose : « C’est venu tout seul, sans vraie réflexion pendant l’écriture. Mais après coup, je pense que la musique et l’écriture me servent effectivement de thérapie. »

Tous vos titres sont en anglais. Pourquoi ?
– Kimberose : « Je suis issue d’une famille anglophone. Je trouve plus facile d’écrire en anglais. La langue française est formidable, mais c’est plus compliqué de bien la faire sonner. Malgré tout, je pense beaucoup à écrire des chansons en français. Ça viendra… »

Vous avez fait un passage par le télécrochet « La Nouvelle Star « en 2013. Que retenez vous de cette expérience ?
– Kimberose : « Pour moi, le format télécrochet a été très difficile, mais ça m’a fait prendre conscience que la chanson, c’était un véritable métier, qu’il ne suffisait pas d’apprendre à chanter. J’ai pris conscience qu’il fallait beaucoup de passion, de temps et de travail. »

Dans votre album, vous reprenez la chanson « Where did you sleep last night », un titre popularisé par le groupe Nirvana. Pourquoi ?
– Kimberose : « Pour être honnête, je ne connaissais pas plus que cela cette chanson. On m’a proposé de la chanter pour la bande originale du film « Ma fille », de Naidra Ayadi, qui est sorti le 12 septembre. J’ai tellement aimé chanter ce titre qu’on a décidé de l’intégrer à l’album. »

Quel regard portez-vous sur votre ascension fulgurante ?
– Kimberose : « Je ne sais pas si je me rends bien compte de tout. Mais vivre cela, c’est énorme, c’est un truc de fou et je vais tout faire pour que cela continue ! »

Quels sont les artistes qui vous inspirent ?
– Kimberose : « Il y a bien sûr Aretha Franklin, qui nous a quittés dernièrement, mais aussi Etta James, Billie Holiday… Il y en a tellement !

Pour faire simple, j’apprécie particulièrement les belles voix ! »
Pourquoi le nom Kimberose ?
– Kimberose : « à la base, c’était la contraction de mon prénom Kimberly et de mon nom Rose. Kimberose, c’est aussi Kimber ose. Ce nom est parfait, car j’étais plutôt introvertie par rapport à la musique. Il incarne bien le fait que j’aie osé chanter. »

Quels sont vos projets pour la suite ?
– Kimberose : « Il va y avoir la sortie prochainement du deuxième single « Strong woman » avec son clip. C’est une chanson qui me correspond bien actuellement, car avec la tournée, le tournage du clip, la sortie du film… cela demande beaucoup de force physique et mentale. Faut vraiment être une « strong woman » ! (rires) Vivre tout cela est une très belle expérience. » N. Laurence

Concert Kimberose : samedi 22 septembre à 21 h à la Manufacture
(rue Paul-Codos). Tarif : 5 €. Billetterie : 03 23 62 36 77. Attention : le concert risque d’être déjà complet !