Julien Dive « Les idées de bon sens »

A 31 ans, coordinateur de projets dans l’industrie automobile au pôle de compétitivité i-Trans, maire d’Itancourt, Julien Dive est le candidat des Républicains à la législative partielle, avec Marie-Laurence Maître pour suppléante. Axonais, collégien à Moÿ-de-l’Aisne puis à Beaurevoir, après un bac à Saint-Quentin, il passe par une école militaire avant de s’orienter vers une licence d’économie, puis un master management d’entreprise.
Son engagement en politique débute en 2003 à l’UMP. Il deviendra délégué du canton de Moÿ-de-l’Aisne, des Jeunes Pop, responsable départemental trois ans plus tard et secrétaire national en 2013. Elu conseiller municipal d’Itancourt en 2008, il devient maire en 2014 avec 59 % des suffrages. Candidat pour poursuivre l’action de Xavier Bertrand, celui qui se présente comme force de proposition face au FN place le respect, le courage, la sincérité et la détermination au cœur de son action. « Succéder à Xavier Bertrand, je sais que l’enjeu est important », confesse Julien Dive animé par la volonté d’établir une relation solide avec les habitants, pour les amener à faire confiance en leurs élus.
« C’est dans le consensus que l’on fait avancer les choses. Je veux être le représentant de l’ensemble de la circonscription, pour faire remonter à Paris les idées de bon sens qui proviennent du terrain », déclare celui qui affiche pour leitmotiv une valeur acquise dès l’âge de 16 ans : le travail. « Je bossais pour financer mes études. » Du reste, Julien Dive sait que s’il est élu, il ne manquera pas d’avoir du pain sur la planche.