Jean-Jacques Cambrelin – Mi-pharmacien, mi-écrivain !

0B2A2902

Jean-Jacques Cambrelin, qui êtes-vous ?
J-J. Cambrelin : « Je suis pharmacien depuis 32 ans à Bohain et je suis passionné de littérature, d’écriture, de voyages et de sports. »

Le virus de l’écriture, vous l’avez attrapé comment ?
J-J. Cambrelin : « Quand je me suis associé, j’ai eu plus de temps libre et j’ai donc passé un doctorat en philosophie. Puis, je me suis mis à l’écriture, j’avais cela dans les veines. »
Que racontez-vous dans ce livre ?
J-J. Cambrelin : « Je voulais parler de la ville où je travaille tout en réalisant une peinture de la vie et de mon environnement. Dans ce livre, je raconte l’histoire d’un infanticide et des difficultés entre une mère et sa fille. Au début du roman, la fille est en prison et ne comprend pas ce qu’elle fait là. A sa sortie, elle va régler ses comptes avec sa mère. C’est un roman très noir… »

Pas trop peur d’offrir une vision sombre de notre région ?
J-J. Cambrelin : « C’est en noircissant le trait qu’on fait réagir les lecteurs. Il faut  dépasser les préjugés. »

Un autre livre en préparation ?
J-J. Cambrelin : « Oui ! Le prochain est l’histoire d’un grand-père qui a une tumeur au cerveau et qui emmène ses petits-enfants à la découverte du monde. Avec à la clé des rencontres insolites… »

« Pièges », aux éditions Gunten. Prix : 17,50 €.