« Je me régale ! » Evelyne Leclercq sur la scène du Splendid

Speakerine de l’ORTF dans sa prime jeunesse, animatrice à succès de « Tournez Manège » (TF1), chanteuse à l’occasion, mais surtout comédienne depuis plus d’un quart de siècle… Evelyne Leclercq aura tout fait dans sa vie ! Un joli parcours pour cette Picarde d’origine, née dans l’Oise du côté de Clermont. « J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 15 ans, avant de déménager dans les Alpes-Maritimes. Je n’ai plus vraiment d’attaches en Picardie mais attention ! Je ne renie en rien mes origines picardes », nous confie celle qui se produira le 18 avril prochain sur la scène du Splendid.
Touche-à-tout jusqu’au bout des ongles, Evelyne Leclerq sait toutefois hiérarchiser ses activités : « Mon vrai métier, c’est la télé.  Je continue d’ailleurs à animer des émissions sur le câble ou à participer à celles de Patrick Sébastien. Mais en parallèle, ma vraie passion aura toujours été le théâtre. C’est Georges Descrières (le légendaire interprète d’Arsène Lupin sur le petit écran, NDLR) qui m’a donné ma chance en 1987. Cette année-là, je suis montée pour la première fois sur scène, pour donner la réplique à Michel Galabru dans « Dom Juan » de Molière. Un souvenir inoubliable. »
Cela fait maintenant 27 ans que la comédienne écume les scènes de France, avec une nette préférence pour le boulevard et la comédie. D’où son bonheur d’être à l’affiche de « Ma femme s’appelle Maurice » : « Je me régale ! Il faut dire que la pièce en elle-même est très drôle. Je ne n’ai jamais vu les gens autant rire à un spectacle. »
A l’origine, Evelyne Leclercq devait partager l’affiche avec Pascal Brunner qui, comme chacun sait, est natif de la cité des Pastels.
« Pour des raisons de santé, Pascal a finalement dû être remplacé par Eric Thomas, précise la comédienne. Mais nous penserons très fort à lui quand nous jouerons à Saint-Quentin. » Rendez-vous donc le 18 avril prochain au Splendid.

Un vrai succès mondial

Derrière « Ma femme s’appelle Maurice », il y a d’abord un auteur : Raffy Shart. C’est en 1997, que celui-ci écrit et met en scène la pièce avec, dans les rôles phares, Philippe Chevallier et Régis Laspalès. En 2002, Jean-Marie Poiré nous en livre une adaptation sur grand écran.  Depuis, la pièce est devenue un succès mondial, jouée dans plus d’une quarantaine de pays !

Laisser une réponse