Janniot monumental

Voici une toute nouvelle exposition à découvrir au musée des Beaux Arts, mettant à l’honneur l’œuvre du sculpteur Alfred Janniot, représentant majeur de l’Art déco. Elève des Beaux-arts de Paris, il décrocha le premier prix de Rome de sculpture en 1919, à l’âge de 30 ans. L’artiste est connu pour avoir répondu dans la période de reconstruction de l’entre-deux-guerres à de grandes commandes des autorités, qui faisaient régulièrement appel aux sculpteurs classiques pour la décoration de nouveaux bâtiments publics. à Paris comme à Nice ou Bordeaux, Janniot laissa son empreinte « monumentale », y compris à New York où il réalisa un immense bas-relief pour la Maison de la France au Rockefeller Center, sur la très chic 5e avenue.
Janniot était un véritable parisien de cœur, un amoureux du quartier de Saint-Germain-des-Prés qui abritait l’Ecole des Beaux-Arts de sa jeunesse. Aux terrasses des cafés, le sculpteur côtoya cette foule bigarrée qui formait les rangs de l’avant-garde surréaliste. Comme Raymond Queneau, André Breton, Jacques Prévert et Robert Desnos, il affectionnait particulièrement le Café des Deux-Magots où était remis chaque année un célèbre prix littéraire.
Tailleur de pierre autant que modeleur, Janniot témoigne dans son œuvre à la fois de l’héritage de la statuaire classique et d’une exubérante créativité, marquant ainsi l’histoire du style Art déco…Grâce à des œuvres tirées de la collection particulière d’Anne Demeurisse, le musée des Beaux-Arts de Saint-Quentin a donc choisi de célébrer un artiste souvent méconnu du grand public et dont l’œuvre est également à découvrir dans l’ouvrage « Alfred Janniot, Monumental », nouvellement paru aux éditions Norma.
Musée des Beaux-Arts : 28, rue Antoine-Lécuyer.