Impôts & eau : stabilité

Les derniers conseils de communauté d’agglomération et municipal, qui ont vu les votes des budgets primitifs et des taux de fiscalité, ont permis à Xavier Bertrand de rappeler sa priorité : l’investissement. Sa volonté, positionner la ville comme une terre d’avenir au cœur de la nouvelle grande région pour étendre sa zone d’influence.
Malgré une nouvelle baisse des dotations de l’Etat et 566 000 € de dépenses supplémentaires engendrées par la réforme scolaire, les taux d’imposition n’augmenteront pas. Néanmoins, 26 M€ seront investis par la communauté d’agglomération et 5 M€ par la Ville. Un équilibre résultant d’une gestion rigoureuse marquée par une maîtrise des dépenses et des efforts sur le coût de fonctionnement.
Parmi ces investissements : le parc animalier, une maison de santé au quartier de Neuville, la poursuite du réaménagement du quai Gayant… En réponse à une interrogation de Carole Berlemont (PS) sur son devenir à la présidence de la communauté d’agglo, Xavier Bertrand a déclaré : « Je ne suis pas sûr d’assurer cette fonction jusqu’à la fin du mandat. » Pour le reste, voici les principaux points abordés en conseil municipal :

  • Prix et redevance de l’eau : stabilité (1,70 € le mètre cube). 80 000 € seront consacrés à la recherche des fuites sur les 300 km de canalisation.
  • Taux d’imposition inchangés : taxe d’habitation 22,61 %, taxe foncière sur les propriétés bâties 33,68 %, taxe foncière sur les propriétés non bâties 53,26 %.
  • Coup de pouce au permis de conduire : une bourse va être mise en place pour aider les jeunes de 18 à 25 ans ne disposant pas de ressources  personnelles et familiales suffisantes pour financer leur permis de conduire. Celle-ci pourra aller jusqu’à 500 € et nécessitera en contrepartie un engagement citoyen : une participation bénévole au service de la collectivité ou d’une association. Coût global : 27 000 €.
  • Subventions : dans le cadre du budget primitif de la Ville, 7,4 M€ de subventions ont été prévues. Une hausse de 200 000 € par rapport à l’an dernier.
  • Friche du Maréchal-Juin : autrefois une usine Motobécane consacrée aux vélos, cette friche de 11 906 m2 au faubourg d’Isle a été acquise pour 220 000 €. Une opportunité qui servira à la réalisation de logements, services, commerces… ainsi qu’à la création d’une seconde pépinière d’entreprises.