Hôpital : bilan 2017

La traditionnelle cérémonie des vœux du centre hospitalier a permis à François Gauthiez, son directeur, de brosser un tableau des activités les plus marquantes. En 2017, pour continuer à améliorer son offre de soins, de nombreuses avancées ont été enregistrées. Parmi celles-ci, l’augmentation du nombre de lits en gériatrie, un second scanner installé, l’offre de soins consolidée en cardiologie et le laboratoire de biologie médicale modernisé.
La modernisation se poursuit avec le déploiement du dossier médical informatisé et le développement du secteur brancardage. L’objectif : rester un établissement de référence. Et de rappeler qu’une nouvelle fois, le centre hospitalier avait été distingué dans le classement national du magazine Le Point pour ses chirurgies de l’épaule, vasculaire, urologique, ORL et la prise en charge des leucémies. François Gauthiez a confirmé la poursuite des investissements cette année avec l’installation d’une salle mixte de rythmologie et coronarographie et le renouvellement de l’accélérateur de particules. « L’enjeu est de fournir aux personnes atteintes de cancer une prise en charge de qualité à des fins curatives ou palliatives… Le rayonnement reconnu du centre hospitalier bénéficie à l’ensemble du territoire. » Au niveau du contexte financier et son objectif de retour à l’équilibre, le patron de l’hôpital a prévenu : « La situation nous oblige à des efforts accrus en terme d’efficience… Des résultats significatifs sont attendus dès cette année et le plan se poursuivra jusqu’en 2021. »
Pour la commission médicale, le docteur Bernard a rappelé son optimisme malgré une limitation des effectifs contraignant à faire encore mieux avec moins. L’hôpital entend consolider son statut d’établissement support pour les dix hôpitaux du territoire.

Prévention
– Dans un département où la mortalité prématurée, notamment par suicide, est la plus importante de France, Frédérique Macarez a annoncé la mise en place d’actions de prévention au sein des centres sociaux. La première aura lieu le 22 février à 18 h 30 au centre social Artois-Champagne avec le Dr Bouffeteau sur le thème de la prévention des AVS.

En chiffres
– Pour 2017 au centre hospitalier : 2 700 personnes, 911 lits, 8 pôles médico-cliniques, 54 611 passages aux urgences, 2 192 sorties du SMUR, 5,6 jours de durée moyenne d’hospitalisation, 1 248 accouchements,
263 192 patients externes, 68 726 entrées et venues, 19 951 interventions, 667 703 repas servis, 342 tonnes de déchets d’activités de soins, 124 431 m3 d’eau, 44 véhicules qui ont parcouru 421 391 km.