Hôpital : 2015, année charnière

« Le challenge est difficile, certes, mais réaliste pour un établissement comme le centre hospitalier qui peut s’appuyer sur le grand professionnalisme de ses personnels et la notoriété de ses équipes médicales… » François Gauthiez, directeur du centre hospitalier, a mis la barre haute lors de la présentation des vœux (19 janvier). Il faut dire que les défis à relever sont nombreux cette année, à commencer par la visite des experts visiteurs de la Haute Autorité de Santé prévue en décembre prochain. Autre priorité : l’élaboration du nouveau projet d’établissement 2016-2020, avec l’émergence des  GHT (groupements hospitaliers de territoire). 2015, c’est aussi l’installation et l’extension de l’unité neuro-vasculaire pour un coût de 1,1 M€, le réaménagement et la rénovation du service de néphrologie/diabétologie pour la même somme, la création d’un nouveau plateau de consultations pour le pôle de gériatrie (environ 1 M€) ou encore la poursuite du renouvellement du parc de matériel lourd du service de radiothérapie, avec l’achat d’un nouvel accélérateur (2,8 M€) et des travaux d’installation (400 000 €).
Dans un autre contexte, les directions des centres hospitaliers de Guise, Bohain et Saint-Quentin seront unifiées cette année par décision de l’Agence régionale de Santé (ARS) tout en préservant l’autonomie de chaque établissement. En fin de cérémonie, Xavier Bertrand a rendu hommage à tous les personnels « de grande qualité et qui ont le sens des responsabilités ». On l’aura compris, 2015 sera une année charnière dans la vie de l’hôpital.

Le centre hospitalier en chiffres pour 2014 : 62 571 entrées en hospitalisation, 400 000 passages en consultations, 50 387 passages aux urgences (17 546 en urgences pédiatriques), 2 432 sorties SMUR, 1 313 accouchements, 19 854 interventions.