Hauts-de-France le budget 2020 à la loupe

Le budget 2020 de la région des Hauts-de-France s’équilibre à 3,1 Mds€. Priorité pour l’emploi, le pouvoir d’achat et le développement des territoires, sans augmentation de la fiscalité. Un même leitmotiv : « Se battre pour les gens de la Région, réparer les fractures plutôt que les réduire, redonner espoir et confiance », a martelé Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France. Une hausse des investissements de 30 M€ a été votée après celle de 58 M€ l’an dernier.
Parmi les actions engagées, l’ouverture de Proch’orientation, une plate-forme de mise en relation entre professionnels et établissements scolaires. De quoi aider les collégiens, lycéens et apprentis à décrocher plus facilement un stage ou un job d’été. Dans le même registre, la Région organisera au printemps prochain une semaine de l’orientation dans l’ensemble des établissements scolaires. Elle s’est en outre engagée à accueillir 1 300 stagiaires cette année.
Une aide de 400 € sera accordée aux étudiants de 1ère année et aux apprentis confrontés à des difficultés de logement, transport, puis 200 € la deuxième année. Aide qui complète le dispositif de 100 repas gratuits. Un coût annuel de près de 6 M€ pour la collectivité.
Pour les lycées, 174 M€ d’investissement, une ligne en hausse de 14 M€. Par ailleurs, pour renforcer les aides aux transports, cofinancement à hauteur de 30 à 50 % des nouvelles aires de covoiturage.
Dans le domaine de l’environnement : « Je veux pouvoir montrer, toujours dans l’obsession de l’emploi, que l’on peut marier économie et écologie », a rappelé Xavier Bertrand, rappelant notamment son désir d’aller plus loin dans le recyclage, créateur d’activités et d’emplois, mais aussi dans le développement du biométhane et du photovoltaïque. A contrario, le président n’a pas exclu de financer une fédération régionale des « anti-éoliens ». Enfin, aider au développement les producteurs de bio. « L’écologie peut nourrir l’économie. » Sur le chapitre du sport, outre le financement de salles Arena à hauteur de 50 %, le développement des Citys stades va se poursuivre dans les communes de moindre importance et dès cette année, la parité financière sera instaurée pour les clubs de basket, football, rugby et hockey sur glace. Enfin, dès le mois d’avril prochain, une première nationale avec un droit d’interpellation du Conseil Régional. Un dispositif similaire au droit au référendum au niveau national mais avec un niveau de signatures raisonnable pour être pris en compte. « Il ne faut pas avoir peur du peuple… Il faut arrêter les grands discours et faire des actes concrets », a conclu le président des Hauts-de-France.

Alléger le millefeuille

Xavier Bertrand va proposer au président de la République un allégement du millefeuille territorial. « Je propose la suppression de mes conseillers régionaux. Une partie des conseillers départementaux deviendraient conseillers régionaux, cela ferait donc moins d’élus. Je dit « chiche » : si l’Elysée me dit « oui », je suis prêt à appliquer cette mesure dès 2021. »

Budget 2020 en chiffres
– Transports : 1 141 M€
– Formation : 591 M€
– Administration : 465 M€
– Lycées : 347 M€
– Culture : 133 M€
– Apprentissage et artisanat : 93 M€
– Mer et littoral : 83 M€
– Solidarités : 67 M€
– Enseignement supérieur : 65 M€
– Jeunesse et sports : 63 M€
– Rénovation urbaine : 35 M€
– Agriculture, agroalimentaire et bio-économie : 24 M€