Habitat : L’Opal, un acteur majeur du département – Rencontre avec Freddy Greziczak Président de l’Office :  » Nous produisons des logements abordables et modernes »

Bientôt 100 ans que l’Office Public de l’Habitat de l’Aisne (Opal)met son savoir-faire au service de notre territoire. Rattaché au Département de l’Aisne, il produit chaque année 400 logements neufs et en réhabilite près de 500. En 2022, l’Office a investi environ 50 millions d’euros sur le département. Il est l’un des premiers acteurs économiques de notre territoire. L’OPAL permet aux foyers modestes de se loger et il génère également de l’emploi. L’OPH de l’Aisne redynamise les villes et les bourgs. Aujourd’hui, il poursuit son travail sur le nord de l’Aisne. Interview de Freddy Grzeziczak, Président de l’OPAL.

L’OPAL est aujourd’hui un acteur incontournable du département de l’Aisne. Votre présence y est forte et vous continuez de vous investir ici. Pourquoi cette volonté ?
– F.G. : « D’une part, j’aimerais souligner que nous sommes un Office départemental, ainsi notre rôle est d’agir sur l’ensemble de notre territoire, du nord au sud. En plus d’apporter des solutions de logement aux Axonais qui en ont besoin, nous diversifions notre offre avec de l’habitat spécifique. Nous construisons des maisons de retraite, des résidences étudiantes, des foyers pour personnes handicapées, des maisons de transition pénitentiaire ou encore des pôles médicaux et des commerces.
Nous le savons, notre département est moins attractif au nord. à l’OPAL, nous sommes convaincus qu’en produisant des logements adaptés à la population, nous pourrons rééquilibrer notre territoire et apporter plus de dynamisme au nord.
L’OPAL est un acteur engagé qui
remet en adéquation l’offre de logement et la demande et qui contribue au développement économique local. »

Parlez-nous du programme naissant à Essigny-le-Grand…
– F.G. : « à Essigny-le-Grand, c’est un programme de vingt-deux maisons destinées à la location qui a vu le jour. Ces maisons sont des T3 et des T4. à noter que six d’entre elles sont réalisées en matériaux biosourcés. Petit à petit, nous intégrons ce genre de matériaux dans chacun de nos programmes neufs.
Sur ce projet s’ajoute huit parcelles « Ma Maison dans l’Aisne ». Ce dispositif permet à des ménages moyens d’accéder à la propriété.
Deux terrains sont encore à vendre et pour les maisons en location, les futurs locataires sont, eux aussi, attendus. Le petit plus pour les résidents : l’Office a aménagé un terrain de pétanque ! »

Avez-vous d’autres projets en cours ?
– F.G. : « Effectivement, nous sommes victimes de notre succès. L’action de l’OPAL se déploie dans le rural comme en territoire urbain. Deux grands et beaux projets sont attendus sur Saint-Quentin.
La friche urbaine des anciens abattoirs, située rue Jean-Cocteau, est en cours de transformation. Ce site va accueillir courant 2023 un projet social d’envergure copiloté par notre Office et le Groupe Edouard Denis, promoteur immobilier. Il s’agit d’un programme de 170 logements. Sur ce site se trouvera une résidence d’accompagnement composée de 120 logements destinés à recevoir un public fragile spécifique. La gestion de l’établissement sera assurée par l’organisme COALLIA, partenaire de proximité de l’Office. Mais aussi un immeuble collectif de vingt logements adaptés pour seniors et enfin trente pavillons individuels avec jardin.
Un autre programme attendu sur la ville, également pour 2023, c’est notre projet rue Raspail. Il prévoit la construction d’un immeuble collectif comprenant vingt-huit logements locatifs sociaux. Parmi ces vingt-huit habitations, seize logements sont à destination des étudiants et des jeunes actifs. On retrouvera aussi douze logements seniors pour répondre à l’enjeu de vieillissement de la population sur le département.
Il s’agit d’un véritable lieu de vie intergénérationnel avec un espace créé spécifiquement pour chaque génération. Une courette intérieure sera aménagée sous forme d’un jardin partagé pour plus de lien social.
Enfin, dans la commune de Gauchy, seize maisons individuelles et un collectif de quarante-deux logements vont être réalisés. Des logements destinés aux familles mais pas seulement, certains seront adaptés pour accueillir une population senior. Ce projet va permettre de renforcer l’offre de logement sur une commune plutôt attractive. »

l’Opal en chiffres

– 13 503 : c’est le nombre de logements.
– 125 : c’est le nombre de communes d’implantation.
– 8 : c’est le nombre d’agences de proximité.
– 2 : c’est le nombre de lieux de permanence pour les étudiants et les jeunes actifs.
– 27 : c’est le nombre de membres au sein du Conseil d’Administration.
– 223 : c’est le nombre d’emplois directs créés et 700 le nombre d’emplois indirects.

Contactez l’agence imm’opal !
Pour plus d’informations concernant les logements et les offres, contactez l’agence Imm’Opal au 03 23 23 95 95 ou à l’adresse mail suivante : commercial@opal02.com

 

En pleine crise énergétique et à l’heure où les enjeux environnementaux sont de plus en plus préoccupants, comment placez-vous l’innovation au cœur de vos projets ?
– F.G. : « Notre société évolue, le monde change et nous devons impérativement adapter nos constructions à ces changements. Ainsi, nous développons des techniques constructibles innovantes. Comme je l’évoquais plus haut, nous utilisons de plus en plus le biosourcé. Sur un grand nombre de nos programmes, nous retrouvons des matériaux tels que la paille ou le bois. Nous avons même développé une filière locale qui produit ces matériaux biosourcés sur le département. Enfin, nous proposons des formations pour que les entreprises locales puissent être opérationnelles sur ce type de construction. Nos logements sont tous dotés d’équipements modernes et performants. Ces équipements promettent un bien-être optimal au sein des bâtis et des économies d’énergie permettant une meilleure maîtrise des dépenses.
Nous mettons également un point d’honneur à livrer des programmes qui englobent des dimensions techniques, sociales, architecturales et environnementales. »

Finalement, peut-on dire que le logement social évolue, se transforme ?
– F.G. : « En France, 70 % de la population est éligible au logement social. Sur notre département, c’est 80 % ! Ce nombre est significatif, non ? Alors pourquoi parler encore de « logement social » ? Certes, nous logeons les personnes les plus précaires mais nous logeons aussi les milieux de cordée, les salariés.
Et puis, aujourd’hui, nos locataires sont fiers de vivre dans ces logements, ils participent à la vie de quartier et ne voient plus le logement social comme un frein.
Un vrai parcours résidentiel est possible, notamment avec l’accession à la propriété. Le bien-être de nos locataires restent notre priorité première.
Finalement, nous produisons des logements abordables et modernes pour tous ! »

Un large panel de services et prestations

Le logement social est un levier majeur de cohésion sociale.
L’Office Public de l’Habitat de l’Aisne propose un large panel de services et de prestations. Il contribue à la fois au renouvellement urbain et au développement économique des villes et des bourgs. L’OPAL contribue à l’amélioration du cadre de vie de ses locataires. Il construit des logements modernes et de qualité adaptés à tous profils tels que les seniors, les familles, les jeunes actifs et les personnes en situation de handicap.
L’Office renforce également l’attractivité des communes en s’appuyant sur des bâtis existants et en créant des logements à proximité des commerces et des services.
Acteur indispensable du territoire, bras armé du Conseil Départemental de l’Aisne, l’OPAL transforme les villes et lutte contre les fractures territoriales.