« Giselle » à St-Quentin – Une star du romantisme revue par une étoile de la danse

Professeur de danse à Saint-Quentin, Catherine Petit a sans nul doute réalisé une prouesse en faisant venir le Ballet du Capitole (Toulouse) qui, les 22 et 23 avril, va se produire sur la scène du Splendid. L’occasion de découvrir une toute nouvelle version de « Giselle », le plus mythique des ballets romantiques revu et corrigé par Kader Belarbi, ex-danseur étoile de l’Opéra de Paris, aujourd’hui chorégraphe et directeur du Ballet du Capitole…

« Giselle » : l’amour à mort…
– « Giselle ou les Wilis » est un ballet romantique en deux actes composé par Adolphe Adam sur un livret de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Théophile Gautier, représenté pour la première fois en 1841 à Paris. L’histoire…

Giselle est une paysanne, qui vit avec sa mère dans une modeste maison à la campagne. Hilarion, le garde-chasse, est amoureux d’elle. Mais elle lui préfère un beau jeune homme rencontré récemment. Hilarion, poussé par la jalousie, lui révèle que le jeune homme en question n’est autre qu’Albrecht, un duc déjà fiancé à une jeune fille de la noblesse. Le choc est trop rude : Giselle sombre dans la folie avant de perdre la vie…
Réellement amoureux de la pauvre jeune femme, Albrecht se rend sur sa tombe, près d’un lac au bord de la forêt. Soudain, les Wilis l’entourent. Ces créatures fantastiques veulent sa perte pour venger Giselle et se venger elles-mêmes. Car les Wilis sont les fantômes de jeunes filles trahies par leur amoureux avant leurs noces. Elles apparaissent la nuit et forcent les hommes à danser jusqu’à mourir d’épuisement…

Comment est née l’idée de reprendre « Giselle », un monument du ballet romantique ?
– Kader Belarbi : « C’est l’un des ballets les plus dansés et les plus reconnus au monde et j’avais très envie d’en faire une relecture. Au sein du corps de Ballet mais aussi en tant que danseur étoile, je suis passé dans tous les coins et les recoins de ce ballet et je dois avouer que je me suis souvent ennuyé dans le premier acte. D’où l’intérêt d’être chorégraphe ! En reprenant « Giselle », j’ai souhaité exprimer un autre point de vue, particulièrement pour le premier acte où j’ai voulu gommer un côté assez mièvre, assez kitsch. Bien évidemment, c’est toujours un challenge de s’attaquer à un mythe qui date de 1841 mais à travers mon adaptation, j’ai souhaité accentuer le côté « terrestre » de « Giselle » en l’inscrivant davantage dans l’univers des vignerons, avec une scénographie inspirée des tableaux de Brueghel l’Ancien… »
Qui dit relecture, dit souvent dépoussiérage. Vous avez le sentiment d’avoir rajeuni « Giselle » ?
– Kader Belarbi : « C’est plutôt au public de le dire ! (rires) Nous venons de présenter le ballet à Bezons et Béziers et le retour des spectateurs a été fantastique. Nul besoin de livret pour comprendre ma version de « Giselle ». J’ai le sentiment d’avoir offert au public une version plus simple, plus directe et surtout facilement accessible par les jeunes et les moins jeunes… »
Vous avez été danseur étoile, vous êtes aujourd’hui chorégraphe et directeur de Ballet. De ces trois « fonctions », quelle est celle qui a votre préférence ?
– Kader Belarbi : « Si je devais n’en retenir qu’une, alors je redeviendrais sans hésiter danseur étoile. Dans ce rôle, on est tellement aidé, porté pour devenir sur scène un créateur de l’instant. On vit à une époque où le virtuel s’est imposé partout. Or, rien ne vaut le spectacle vivant. »
Pour finir, une question qui taraude tous ceux qui se sont essayés à la danse : à quoi reconnaît-on un bon danseur ?
– Kader Belarbi : « C’est l’éternelle histoire du plié. Tout est dans l’élasticité des chevilles, des genoux et des hanches. Si l’hydraulique de vos articulations fonctionne parfaitement, alors vous avez les bases pour devenir un bon danseur. Il faut ensuite trouver souplesse et force et savoir travailler son souffle… » B.D.

« Giselle » au Splendid : les 22 & 23 avril à 20 h. Tarifs : 45 € / 39 € adultes, 20 € enfants – 12 ans. Billetterie : 14, rue de la Sellerie.
Tél. : 03 23 62 36 77.