Gala annuel de Sandy Capdanse

Ouverture d’esprit : ce sont les mots-clés qui résument l’action de Sandy Capdanse. Depuis 12 ans maintenant, l’association fait rimer danse et handicap. « Cela concerne toutes les formes de handicap, qu’il soit moteur ou mental », précise Sandrine Didier, professeur de danse. Dans leur fauteuil ou bien debout, ses élèves dansent et développent leur autonomie. « On voit nettement les progrès. Pendant les cours, certains oublient même leur handicap. Ils ont la liberté de se mouvoir. » Grâce aux ateliers, les usagers se réapproprient leur corps parfois meurtri. Sandy Capdanse veut aussi faire passer un message de tolérance. « Je souhaite une meilleure intégration des personnes handicapées mais il faut aussi que les regards changent », ajoute Sandrine Didier. Le spectacle de fin d’année, prévu ce dimanche 28 juin, est un vecteur d’intégration. « Sur scène, je suis exigeante comme avec n’importe qui. Je fais bien attention à ce que jamais on ne puisse se moquer. Au contraire, je veux déclencher des émotions. »

Gala dimanche 28 juin à 15 h au gymnase Condorcet. Entrée : 5 €, gratuit pour les moins de 10 ans.