Frénois vise le monde

0B2A2460

A 34 ans, le super-plume Guillaume Frénois, 44 victoires dont 10 avant la limite pour une seule défaite, vient d’abandonner son titre de champion d’Europe. « L’Expert » saint-quentinois espère avoir une chance mondiale dans les prochains mois. « Un championnat du monde, c’est le rêve de ma vie. J’y suis prêt, les cartouches sont dans le fusil. »
Une opportunité pourrait se présenter en IBF puisque le tenant du titre, l’Américain Gervonta Davis (invaincu en 19 combats) a été destitué de son titre, incapable de faire le poids (58,967 kg) pour affronter son challenger officiel. Quatre possibilités s’offrent donc au prof d’EPS du lycée Jean-Bouin ; outre le titre vacant en IBF, Guillaume Frénois pourrait affronter l’un ou l’autre de ces champions du monde : WBC Miguel Berchelt (Mexique), WBA Jezreel Corrales (Panama) et le terrible champion WBO ukrainien Vasyl Lomachenko, plus de 300 combats amateurs, triple champion olympique. « J’ai battu les meilleurs Français et les meilleurs Européens, je suis prêt à aller les affronter n’importe où. » En attendant, l’organisateur Pascal Cordier pourrait mettre sur pied une demi-finale mondiale avant la fin de l’année. « Il faut que je boxe », déclare « l’Expert ».