Foire Expo : 5 jours de folie du 4 au 8 mai 2016 au Champ de Foire de Saint-Quentin

Le compte à rebours est lancé pour la foire-exposition de Saint-Quentin, qui se tiendra du 4 au 8 mai sur le champ de foire. Un événement inédit dans notre ville depuis plus de 40 ans ! C’est dire qu’il y aura foule avec pas moins de 40 000 visiteurs attendus. En famille ou entre amis, chacun pourra pleinement profiter de l’événement, d’autant que l’entrée sera gratuite.

  • Au programme de ces cinq jours de foire, un salon de la voiture d’occasion avec la présence de tous les concessionnaires de la ville, représentant les plus grandes marques automobiles. Mais aussi des dizaines d’exposants dans des domaines aussi variés que l’habitat, la déco, le jardin, la gastronomie, les animaux, le bien-être…
  • Et tout au long de la foire, un festival d’animations : kermesse de la bière avec orchestre bavarois, soirée disco années 80, country, zumba, manèges pour les enfants… Sans parler des animaux qui feront le bonheur des petits comme des grands. Allez, vivement le 4 mai, jour du lancement de la foire-expo !

Pascal Cordier : Trois questions à l’organisateur

Pourquoi avoir décidé d’organiser pareille manifestation ?
Pascal Cordier : « L’objectif premier est d’animer la ville et faire sa promotion avec un gros événement. Il y avait jusqu’à présent une multitude d’opérations qui se faisaient individuellement :
auto, habitat, gastronomie, mariage… En nous rassemblant, nous serons plus forts. C’est un véritable challenge ! »

Combien de visiteurs attendez-vous pour cette première foire ?
Pascal Cordier : « Raisonnablement, je pense que tabler sur 40 à 50 000 visiteurs n’est pas utopique. Il faut non seulement que les gens viennent mais aussi tout mettre en œuvre pour qu’ils soient satisfaits. Chacun, quels que soient son âge et ses attentes, doit y trouver son compte. Les exposants vont mettre en avant leur savoir-faire, ils doivent faire des affaires. »

L’entrée sera gratuite pour les visiteurs. Pourquoi ce choix ?
Pascal Cordier : « Même à un prix modique, une entrée payante reste un frein pour beaucoup. La gratuité permet à tout le monde de venir, personne n’est exclu. D’autant que mon objectif est de refaire cette foire-exposition chaque année. »

Festival d’occasions : Trouvez la voiture de vos rêves !

Les concessionnaires saint-quentinois seront à l’honneur lors de la foire-exposition avec plus de 400 véhicules d’occasion exposés ! A noter que toutes les concessions présentes, représentant toutes les grandes marques, sont adhérentes au CNPA (Conseil national des professionnels de l’automobile). Ce qui, pour les acheteurs, est un gage de qualité et de sérieux.

  • Tous les véhicules exposés ont naturellement été préparés par les concessionnaires. Ils ont bénéficié d’une révision complète et sont accompagnés d’une garantie de 12 à 24 mois. En tant que professionnels, les concessionnaires engagent leur responsabilité quant à la qualité des véhicules d’occasion présentés. Ce qui, avouez-le, est toujours rassurant pour les acheteurs.
  • Alors, trouverez-vous la voiture de vos rêves parmi les 400 occasions exposées ? Pour le savoir, rendez-vous du 4 au 8 mai à la foire-exposition.

Sacrée tradition

DSC_2633En France, les foires commerciales font partie intégrante de nos traditions. Historiquement, on estime que la toute première foire, établie dans la plaine de Saint-Denis, près de Paris, remonte au VIIe siècle. Mais c’est surtout au IXe siècle, à l’initiative des Capétiens qui souhaitaient dynamiser les échanges de marchandises, que les foires se sont développées. Les plus célèbres furent celles de Champagne et de Brie, qui jouissaient déjà de franchises. Les foires de Lyon, Beaucaire-en-Provence, Provins, Bar-sur-Aube, Troyes et Reims étaient également très populaires. Les commerçants saint-quentinois étaient d’ailleurs nombreux à fréquenter celles de Reims et Troyes.

  • A Saint-Quentin au XIIe siècle, les marchands de Flandre, du Ponthieu et du Vermandois bénéficiaient de la protection du roi Philippe Auguste pour se rendre à la foire du Carême, pendant la paix comme pendant la guerre. La naissance de la foire de la Saint-Denis, quant à elle, remonte, à 1319. Elle se tenait à l’origine à Pâques, avant d’être reportée au mois d’octobre à la demande des marchands.
  • Si la foire de la Saint-Denis était à cette époque essentiellement commerciale, elle était déjà un lieu de distractions et de spectacles. Des siècles durant, cette foire fit le bonheur des marchands avant qu’ils ne cèdent peu à peu la place aux manèges. Seule la foire aux tissus subsista sur la place de l’Hôtel-de-Ville avant de tirer à son tour sa révérence.

Projet de titan !

Pour installer la foire, une cinquantaine de personnes travaillent au quotidien depuis le 14 avril, notamment pour monter trois chapiteaux géants, pour une surface totale de 6 100 m2. Les exposants, pour leur part, disposeront de 4 500 m2.

  • Pour accueillir les animations, la restauration, les thématiques : 1 100 m2, et enfin 500 m2 seront réservés aux animaux. Pour ces derniers, outre un service vétérinaire en continu, 5 tonnes de paille, 2 tonnes de fourrage et des milliers de litres d’eau seront utilisés.
  • Pas moins de 800 barrières seront utilisées pour délimiter les différents emplacements et assurer la sécurité du public. Une centaine de personnes seront chargées de la sécurité des 40 000 m2 du champ de foire : agents de sécurité, maîtres chien, secouristes de la Croix-Rouge, assistance technique… En tout, 25 semi-remorques de matériel !
  • Une trentaine d’emplois ont également été créés pour les animations, la restauration… La foire terminée, cinq jours seront nécessaires pour démonter le tout. L’investissement global est de l’ordre de 400 000 €.