Flambée des tests

L’Aisne a beau être un territoire relativement épargné, le constat est sans appel : « Avec une flambée des demandes de tests et de plus en plus de cas positifs, nous sommes en pleine deuxième vague », observe Jean-Christophe Fiorina, le responsable des douze laboratoires Synlab répartis à travers le département. Chiffres à l’appui : durant la première semaine de septembre, on comptait 4,6 % de cas positifs pour 2 686 tests réalisés ; pendant la dernière semaine d’octobre, on est passé à 12,42 % de cas positifs sur les 8 500 tests effectués à l’échelle départementale.
Le confinement parviendra-t-il à infléchir la tendance ? Pour le Dr Fiorina, la question ne se pose pas : « Avec un taux de positivité à 15 %, lorsqu’on croise ne serait-ce que six personnes dans la journée, l’une d’elles est forcément porteuse du virus. Rester chez soi est donc le meilleur moyen de ne pas attraper le coronavirus. A défaut, il faut être extrêmement rigoureux en respectant tous les gestes barrières. »
A Saint-Quentin, les équipes du Dr Fiorina sont, dès le premier confinement du mois de mars, en première ligne dans le combat mené au quotidien contre le Covid-19 : « L’Agence régionale de santé (ARS) nous a chargés de réaliser les tests PCR. Au début, ceux-ci se faisaient en mode drive dans la rue Vauban, en plein centre-ville. Puis, début septembre, nous avons aménagé en collaboration avec la mairie un espace de dépistage dans l’enceinte de l’auberge de jeunesse, boulevard Jean-Bouin. » Ouvert du lundi au samedi matin, ce centre est en mesure de réaliser jusqu’à 256 tests par jour, à raison de huit personnes en moyenne par quart d’heure. Attention, la prise de rendez-vous est au préalable obligatoire (lire ci-contre). « Ces tests sont gratuits et sans ordonnance puisqu’ils sont pris en charge par la Sécurité sociale, précise le Dr Fiorina. Quant aux résultats, ils sont délivrés en général au bout de 48 heures. »
Un délai réduit à une trentaine de minutes seulement avec les tests antigéniques, qui viennent de faire leur apparition à Saint-Quentin. Pour l’heure, une poignée d’officines pratiquent ces tests, dont la pharmacie de la Place, dirigée par Laurent Bisiaux : « Le 6 novembre, j’ai reçu une soixantaine de tests. En une journée, tout est parti ! » Si le pharmacien n’a détecté aucun cas positif, ses clients ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir connaître le résultat en à peine une demi-heure. Mais attention : « Les tests antigéniques sont un peu moins fiables que les tests PCR et ne sont pas recommandés pour les plus de 65 ans ainsi que pour les patients les plus fragiles. Pour les personnes symptomatiques, le test doit être réalisé moins de quatre jours après l’apparition des premiers symptômes », précise Laurent Bisiaux. Notons que le test antigénique est , sous certaines conditions, gratuit et sans ordonnance. Voir avec le pharmacien.
Alors que le nombre de décès dus au Covid-19 a franchi le cap des 40 000 en France, rappelons que le dépistage peut largement concourir à freiner la progression du virus. N’hésitez donc pas à vous faire tester.
DEPISTAGE DANS L’AISNE
– Semaine 37 (7 au 13 septembre) : 4 000 tests, 3,93 % positifs
– Semaine 38 (14 au 20 septembre) : 5 380 tests, 3,65 % positifs
– Semaine 39 (21 au 27 septembre) : 4 360 tests, 4,18 % positifs
– Semaine 40 (28 sept. au 4 octobre) : 3 600 tests, 6,26 % positifs
– Semaine 41 (5 au 11 octobre) : 4 240 tests, 7,27 % positifs
– Semaine 42 (12 au 18 octobre) : 5 700 tests, 9,43 % positifs
– Semaine 43 (19 au 25 octobre) : 6 670 tests, 14,68 % positifs
– Semaine 44 (26 octobre au 1er nov.) : 8 500 tests, 12,42 % positifs
PRATIQUE
Centre de dépistage
– Situé dans l’enceinte de l’auberge de jeunesse (bd Jean-Bouin), le centre de dépistage du laboratoire Synlab (tests PCR uniquement) est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h à 17 h, ainsi que le samedi de 8 h à 12 h. Les patients sont invités à y passer en mode drive, sans sortir de leur voiture. Prise de rendez-vous obligatoire sur www.ndf.synlab.fr
Test PCR
– Vous indique si vous êtes porteur du virus. Nécessite un prélèvement naso-pharyngé en insérant un écouvillon dans les narines. Réputé pour être très fiable, il nécessite toutefois de patienter 48 h environ pour obtenir le résultat. Ce type de test est réalisé essentiellement par les laboratoires et les infirmières libérales.
Antigénique
– Vous indique si vous êtes porteur du virus. Même principe que le PCR (écouvillon dans les narines) mais résultat beaucoup plus rapide puisqu’obtenu au bout de 30 mn. Considéré comme moins fiable que le test PCR, il est à privilégier pour les moins de 65 ans ne présentant pas de facteurs à risque. Test réalisé dans certaines pharmacies, mais aussi par des infirmières libérales et médecins de ville.
Sérologique
– Vous indique si vous avez été porteur du virus et développé une réaction immunitaire. Test réalisé essentiellement en laboratoire et nécessite une prise de sang.
En cas de symptômes
– Si vous ressentez des symptômes (fièvre, toux, etc), faites appel à une infirmière libérale qui viendra faire un test chez vous. Si les symptômes s’aggravent (gêne respiratoire, signes d’étouffement), appelez le Samu (15) ou les pompiers (18).