Festival d’été Station Park – 1ère édition vendredi 22 juin sur la place du marché

Décidément, Saint-Quentin n’en finit plus d’occuper le devant de la scène sur le plan musical ! Après les Elyziks et la fête de la musique, la cité des Pastels prolonge le plaisir en accueillant ce vendredi 22 juin la toute première édition du Festival d’été Station Park. Une manifestation 100 % gratuite qui devrait créer l’événement malgré certains ajustements. On songe notamment au passage à la trappe d’Amir, la principale tête d’affiche. Que les fans se rassurent, celui-ci se produira bien à Saint-Quentin, plus précisément le 17 janvier au palais des sports.
« Par rapport à nos ambitions initiales, la formule de ce festival a évolué mais la volonté reste la même : proposer au public un rendez-vous festif avec des concerts en plein air, dans l’esprit des grands festivals d’été », insiste Pascal Cordier, l’organisateur.
Bref, pas question de bouder notre plaisir et rendez-vous dès 16 h 30 sur la place du marché où deux scènes accueilleront une dizaine de groupes et DJ. Des artistes locaux (Damo, Pleasure…) mais aussi de sacrées pointures nationales à l’image des Négresses Vertes ou de Fred Blondin.
Mais un festival, ça sert aussi à donner leur chance aux espoirs. C’est dans cette tradition que le Station Park de Saint-Quentin accueillera TiBZ et Tim Dup, deux petits frenchies qui ont tout pour devenir grands ! Et pour finir en beauté, ne manquez pas le concert de Salut c’est cool, un groupe de « techno-variété cyber-troubadour » dont les prestations sur scène sont totalement renversantes ! Côté musique, osons le dire, osons l’écrire : Saint-Quentin est dans la place !

Trois questions à fred blondin

Un pur et dur, ce Fred Blondin. Depuis trois décennies, il écume les scènes de France avec sa voix rauque, sa guitare rock’n’roll et son blues nostalgique. Pas étonnant si le grand Jonnhy a adoré collaborer avec lui ! Rencontre express…

Vous fêtez cette année vos 30 ans de carrière. Quel effet ?
– F. Blondin : « On prend un coup de vieux ! (rires) C’est passé très vite. Mais bon, comme tous les gens qui vieillissent, j’évite de regarder dans le rétroviseur. »
En 30 ans, le monde de la musique a beaucoup évolué ?
– F. Blondin : « Ah oui ! Au-delà de la technique, c’est le business qui a changé. On consomme vite, on jette vite. S’en sortent ceux mouillent le maillot sur scène. Ça tombe bien, la scène c’est l’histoire de ma vie. »
Parlez-nous de votre dernier album, « Pas de vie sans blues »…
– F. Blondin : « Un album teinté de blues et de nostalgie, dans lequel j’ai souhaité collaboré avec de grands artistes, comme Cali ou Grand Corps Malade, dont j’aime les mots et le sens de la formule. Deux belles rencontres… »

Saint-Quentin vibre pour la culture !

Après le succès des Elyziks samedi 16 juin, les Saint-Quentinois ont rendez-vous ce jeudi 21 juin avec la fête de la musique. Cinq podiums en centre-ville et pas moins de 35 groupes invités, 12 de plus que l’an dernier, pour 355 musiciens. Des concerts, des chorales au palais de Fervaques, des ateliers créatifs à l’espace Saint-Jacques et des moments forts comme une cantatrice sur échasses, une guinguette à roulettes et Lys & Steve Hewitt, le batteur du groupe Placebo. Après le Festival d’été du 22 juin, lui aussi gratuit, la saison culturelle se poursuivra le 29 juin avec le concert des jeunes musiciens de Démos, suivi ensuite du festival Jazz aux Champs-Elysées, la réouverture de la bibliothèque Maupassant le 8 septembre puis, quelques jours plus tard, l’ouverture de la nouvelle Manufacture au quartier de Vermand. « Saint-Quentin est un lieu où l’on passe de bons moments en famille ou entre amis. C’est une ville dynamique où il se passe toujours quelque chose le week-end », a conclu Frédérique Macarez.

LES CONCERTS

– 16 h 30 : DJ Antoine Antoine
– 17 h 15 : Damo
– 18 h : Pleasure
– 19 h : TiBZ
– 20 h 30 : Tim Dup
– 21 h 30 : Fred Blondin
– 22 h 30 : les Négresses Vertes
– Minuit : DJ Morgan Nagoya
– 1 h du matin : Salut c’est cool

Attention : les horaires sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles d’être légèrement décalés.

Fête de la musique : le programme

Place Hôtel-de-Ville
– 13 h 30 à 14 h : concert du carillonneur
– 17 h à 19 h 30 et 20 h 30 à 22 h 30 : espace découverte Urban Studio
– 18 h, 21 h et 23 h 15 : cantatrice sur échasses
– 19 h à 22 h : bal-concert La Guiguette à roulettes

Place du marché
– 17 h : Or Koskas (pop)
– 18 h : Juliette et Damien Covers (pop, folk)
– 18 h : Save Mira (rock)
– 19 h 45 : Pleasure (rock)
– 20 h 45 : Vanished Soul (électro, pop)
– 22 h : Lys & Steve Hewitt (pop, rock)

Rues piétonnes
– De 17 h à 18 h 30 : déambulation des Souffleurs & Compagnie

Place San Lorenzo
– De 18 h 15 à 19 h : orchestre d’harmonie et batterie fanfare

Rue de la Sellerie
– 17 h : Allegria & le Chœur Notre-Dame
– 18 h 15 : Gasolina (rock)
– 19 h 30 : October (rock)
– 20 h 45 : Majestik (hip hop)
– 21 h 30 : Damos (r’n’b)
– 22 h 30 : En vers et contre tous (reggae)

Rue Emile-Zola
– 17 h : CRSKP & Co (rap)
– 18 h : L’Araignée du plafond (rock)
– 19 h : MPM (blues, rock)
– 20 h : The Dirt (pop rock)
– 20 h 45 : le Chœur du Nord (pop, variété)
– 21 h 45 : Apollon Project
– 22 h 30 : Cyrillien / Yrilic (DJ, techno)

Galerie St-Jacques
– 18 h à 23 h : accès gratuit à l’expo « Sixties »
– 18 h : Louisa Oasi (pop)
– 18 h 45 : e bella la vita (spécial sixties)
– 19 h 30 : Antipode (acoustique, rock)
– 20 h 30 : Pam & Stan (spécial années 80)
– 21 h 45 : Damien Covers & Pierre H. (folk)

Conservatoire musique
– 18 h : audition des élèves
Palais de Fervaques
– 19 h à 21 h 15 : prestation chorales st-quentinoises :
– 19 h : chorale d’enfants du conservatoire
– 19 h 30 : la Rudelière
– 20 h : Ensemble vocal de Saint-Quentin
– 20 h 30 : l’Ensemble lyrique Théa Cabo, suivi des Joyeux Troubadours