Europe : ça chauffe

Dans des objectifs de respect et préservation de l’environnement, de maîtrise des sources d’énergie et des prix, la Ville a inauguré avec Cofely (filiale de GDF Suez) la nouvelle chaufferie biomasse du quartier Europe. Un investissement de 18 M€, qui permettra d’offrir aux 6 000 logements, bâtiments communaux, groupes scolaires et établissements de soins desservis en chauffage et eau chaude sanitaire, un service de qualité sans disparité. Cerise sur le gâteau : une baisse de 10 % sur la facture !
Que de chemin parcouru depuis les années 60, époque où l’on brûlait au quartier Europe les déchets ménagers, puis où sont apparues les chaudières au fuel lourd, domestiques ensuite, enfin au gaz naturel pour arriver aujourd’hui au bois. Un choix économique et écologique pour la collectivité et les habitants, de surcroît sans risque en matière d’approvisionnement.
Chaque année, 20 000 tonnes de bois énergie seront consommées, un atout pour cette filière. Cette nouvelle source de chaleur permettra d’éviter le rejet de 11 000 tonnes de CO2 chaque année, soit plus de 170 000 tonnes sur les 16 ans du contrat. Du bois en provenance majoritairement des forêts picardes, des branches récupérées sur les rondins utilisés par l’industrie, et du broyat dans les fabriques de meubles. Xavier Bertrand a rappelé l’objectif de réduction de gaz à effet de serre, moins 75 % à l’horizon 2050, et annoncé la poursuite du partenariat avec Cofely pour plus de services et confort à la population.