Elections départementales

CANTONS DE SAINT-QUENTIN & RIBEMONT

Le FN en mode conquête

Le Front National a présenté ses candidats. Franck Briffaut, responsable  du parti pour le département, n’y est pas allé par quatre chemins pour annoncer la couleur :

« Ces départementales s’inscrivent dans une démarche globale de prise de pouvoir. » Le leader du désormais 1er parti de France, comme le revendique ses affiches, déplore que ces élections soient organisées alors que les nouvelles  compétences des départements ne sont pas encore connues. « Nous sommes la risée de l’Europe entière, c’est du jamais vu, mais nous sommes des démocrates nous nous plions. » Une chose est sûre, le FN est en ordre de bataille avec des candidats sur les 21 cantons du département. « Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration mais pour gagner le maximum de sièges. Le département a raté sa reconversion, les personnels politiques de gauche comme de droite ont passé leur temps à se chamailler… On ne peut pas régler les problèmes avec ceux qui les ont créés. »  Franck Briffaut ne manie pas la langue de bois, il dénonce les fermetures de classe dans les campagnes qui ont entraîné des envolées du coût des transports. « La gratuité totale n’est pas tenable, il faut arrêter de faire de la démagogie et imposer une participation, même symbolique. » Et Franck Briffaut de conclure, « il y a une quantité de mesures de bon sens à mettre en place. »

Les candidats frontières :

St-Quentin 1 (centre) : Christiane Ledoray & Benoît Saillard

Saint-Quentin 2 (Nord) : Sylvie Saillard & Kévin Berdal

Saint-Quentin 3 (Sud) : Edwige Gauthier & Florian Demarcq

Ribemont : Christelle Lahire & Vincent Rouseau02-14_SAILLARD et BERDAL_St-Quentin-2 02-12_ROUSSEAU et LAHIRE_Ribemont02-13_SAILLARD et LEDORAY_St-Quentin-102-15_DEMARCQ-GAUTIER_St-Quentin-3 4