Du nouveau au PARC D’ISLE

panda-roux-animaux-028

Ça bouge au parc d’Isle ! Après l’arrivée ces derniers mois de chameaux de Bactriane, zébus et alpagas, voici qu’on attend maintenant des perroquets qui rejoindront sous peu les poneys, lapins, ânes, poules, chèvres, bison, bœufs Highland, porc laineux, lamas, émeus et autres wallabies qui font la joie des petits comme des grands. L’occasion pour Xavier Bertrand de présenter l’évolution à venir du parc d’Isle, dont une partie est vouée à devenir un véritable parc animalier.
D’accès gratuit, ce site d’une surface de 11 hectares, à proximité immédiate de la réserve naturelle, va renforcer son attractivité. Après la réhabilitation cet hiver de la fermette et la création d’une volière de 160 m2, il accueillera l’an prochain une faune sauvage. Un îlot va être créé pour recevoir dès juillet 2018 des suricates, porcs-épics, pandas roux, lémuriens, antilopes, petits primates (ouistitis, tamarins) et même un ocelot, qui est un petit félin. Quatre soigneurs diplômés ont été recrutés. La récente décision de devenir membre de l’association française des parcs zoologiques ouvre le droit à des prêts et échanges d’animaux avec les grands zoos. « Nous n’aurons pas de girafes ou d’éléphants, les coûts sont trop élevés et nous n’avons pas vocation à devenir un zoo. Tant que je serai président de l’Agglo, ce sera gratuit. Le bien-être des animaux et la sécurité du parc sont nos priorités », a rappelé Xavier Bertrand. Notons au passage que les animaux seront placés sous vidéo-surveillance avec PC à la Maison de l’environnement.

Un poumon économique

Ce lieu de découverte et de divertissement offrira la possibilité, le temps d’une journée, de devenir soigneur des animaux, visiter les coulisses du parc ou encore parrainer tel ou tel animal. Avec 500 000 visiteurs l’an dernier et une progression de  fréquentation de 20 % depuis le début de l’année, le parc d’Isle semble voué à devenir un poumon économique et touristique de toute première importance pour le Saint-Quentinois.

Une foule de projets à venir

– Pour palier au manque de parking à proximité immédiate du parc d’Isle et réduire les nuisances provoquées par les véhicules, Xavier Bertrand a annoncé de nouvelles pistes comme la mise en place d’un petit train ou de voiturettes électriques.
– Une partie du parc, éloignée des animaux et sous vidéo-surveillance, pourrait être louée pour des soirées privées. Autre idée, la création d’écolodges, des chambres dans les arbres, dans la première partie du parc. Mais pas question de perturber la quiétude des animaux.
– Après la réhabilitation de la fermette cet hiver pour 800 000 €, les travaux à venir demanderont  un investissement de 2,2 M€.
– De nouveaux créneaux horaires vont être proposés pour les promenades en bacôves.
– La faune sauvage nécessitera la réalisation d’une zone technique de 400 m2 pour stocker la nourriture, créer un espace soins et une zone pour la mise éventuelle en quarantaine.
– Prévention : une brigade de l’environnement a été créée. Ses hommes seront chargés d’informer, sensibiliser, prévenir et veiller notamment à l’interdiction de nourrir les animaux et de franchir les barrières…
– Un parcours accrobranche accessible dès 4 ans sera proposé du 16 juillet au 31 août à l’entrée du parc d’Isle.
– Début juillet, un espace pause gourmande et rafraîchissante va ouvrir au sein du parc : le Jungle’s café.