Douze langues bien pendues !

rotary

Ce n’est pas si simple de prendre la parole devant un public… Douze lycéens de première et terminale de Saint-Quentin ont tenté l’expérience lors du concours d’expression orale récemment organisé par le Rotary de Saint-Quentin à l’IUT. Chaque année, les clubs 1520 et 1670 du Rotary club organisent ce rendez-vous qui a pour objectif d’offrir aux jeunes une expérience de prise de parole en public sur des sujets d’actualité, de culture, de société… « Dans leur scolarité et dans la vie, ils vont sans cesse devoir affronter des personnes qui les jugent. Ce concours leur permet de se préparer, de se confronter pour la première fois à un jury et de vaincre leur timidité », souligne Charles Ayissi, le président.
Dans les faits, ce concours se déroule en deux temps. Première étape, les candidats s’expriment sur un sujet de leur choix, préparé en amont à la maison. Ils ne doivent pas lire leur exposé, mais peuvent s’aider de repères. Le second temps est un exposé sur un sujet imposé qu’ils découvrent le jour du concours. Cette année, ils devaient plancher sur une citation d’Oscar Wilde : « Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contentent d’exister. » La durée de chaque exposé est comprise entre 4 et 5 minutes maxi. Attention :
si ce laps de temps n’est pas respecté, cela entraîne une pénalité.
Après environ deux heures, le jury, présidé par Maître Aude Gilbert-Carlier, avocate au barreau de Saint-Quentin, a donné son classement. Pour la troisième année consécutive, c’est une élève du lycée La Ramée, Laurie Gastout, qui a remporté le concours. Elle est suivie de Clément Lucas du lycée Condorcet et d’Adrien Vitse, du lycée Saint-Jean. Ils se sont vu remettre respectivement un chèque de 150, 100 et 70 € ainsi que des livres. Tous trois sont qualifiés pour la demi-finale du district qui se déroulera le 1er avril à Soissons.