Diane, coiffeuse écolo Dans son salon, tous les cheveux coupés sont recyclés !

La protection de l’environnement ne tient parfois qu’à un cheveu ! Coiffeuse de profession, Diane Pouillard en est pour sa part persuadée. Dans son salon de la rue de Guise (*), plus question de mettre les cheveux de ses clients à la poubelle ! Eh oui, ce qui n’était hier que de vulgaires déchets ont repris du poil de la bête pour faire l’objet d’un savant recyclage. « L’idée m’est venue en septembre dernier au Mondial de la coiffure à Paris, où j’ai découvert l’association Coiffeurs Justes, explique Diane. Depuis près de cinq ans, elle s’applique à valoriser cette matière organique que sont les cheveux coupés et qui représentent en moyenne 50 % des déchets d’un salon de coiffure. » Au diable la poubelle, place au sac à cheveux qui se retrouve rempli après 220 coupes environ. « Une fois que mon sac est plein, je l’envoie à l’association qui s’occupe ensuite de recycler les cheveux coupés. » Mais à quoi ceux-ci peuvent-ils servir ? « à dépolluer les océans », répond du tac-au-tac notre jeune coiffeuse, qui rappelle que le cheveu est formé de petites écailles sous lesquelles se glisse le gras. Ce qui permet à l’arrivée d’absorber toutes sortes de produits gras, comme le sébum, les hydrocarbures ou encore les huiles synthétiques. « Dans leur seconde vie, les cheveux peuvent ainsi servir à fabriquer des filtres à hydrocarbures, très utiles en cas de marée noire, souligne Diane. Ils peuvent aussi servir d’isolants dans le bâtiment ou encore d’engrais pour la culture de la vigne. » Bref, vous l’aurez compris, tout est bon dans le chignon ! Aujourd’hui, pas moins de 1 600 professionnels de la coiffure se sont laissés caresser dans le sens du poil pour adhérer au réseau mis sur pied par Coiffeurs Justes. à Saint-Quentin, Diane Pouillard est pour l’heure la première à avoir franchi le pas. Mais nul doute que d’autres salons devraient suivre son exemple…
(*) O’ Feeling Coiffure : 5, rue de Guise à Saint-Quentin.