Des pensées si colorées…

Elles sont une des plantes les plus répandues dans les jardins. On en fait de magnifiques bordures et des corbeilles superbes, surtout si l’on a bien su mélanger et combiner les couleurs. La pensée est l’une des plantes dont les coloris sont les plus susceptibles de varier, aussi le nombre de variétés connues est considérable. La floraison qui commence début mars, suivant la température printanière, continue jusqu’en septembre mais les plus belles sont au printemps et c’est le cas actuellement. Plus les touffes prennent de la force, plus la floraison augmente, moins les fleurs sont grandes. La pensée considérée comme annuelle ou biannuelle est rustique. Elle pousse pour ainsi dire dans tous les terrains et à toutes les expositions. Elle ne redoute que l’excès d’humidité et l’ombrage. Sous notre climat, la pensée n’est pas vivace. Depuis plusieurs années, de nombreuses variétés hybrides F1 sont venues enrichir les collections. Ces hybrides donnent plus de régularité que dans les variétés anciennes. Les fleurs sont plus grandes et les plantes plus florifères et plus précoces. Elles forment des plantes naines et compactes avec une très bonne résistance à la pluie, au froid et aux maladies, et la présentation des fleurs est excellente. A vous de découvrir ces nouvelles variétés dans les différents massifs de la ville et des alentours. C’est là qu’elles ont et auront toute leur splendeur pendant une partie du printemps.

Elie Delval, Président de la Société d’horticulture de Saint-Quentin

« L’orchidée et la pensée n’ont pas ombre de cervelle,
La pensée a peu d’idées aussi l’orchidée a-t-elle en tête peu de pensées,
Pas de pensée et peu d’or Chidée »
Robert DESNOS