Créer une rose est un art

Chaque année, des centaines de nouvelles variétés de roses apparaissent sur le marché. Que cherchez-vous dans un rosier ?

  • Qu’il soit plus résistant aux maladies.
  • Qu’il soit plus remontant pour avoir une floraison ininterrompue pendant toute la saison.
  • Qu’il soit plus vigoureux et s’adapte à tous les sols
  • Qu’il soit plus rustique étant donné notre région avec ses hivers rigoureux.
  • Que son feuillage soit plus intéressant. Une rose se détache mieux sur un feuillage bien vert…

Plusieurs années de travail sont nécessaires aux chercheurs et aux rosiéristes pour certifier une nouvelle variété. Vous l’aurez compris, créer une rose nouvelle est tout un art de patience et de hasard. Ce n’est pas en mélangeant uniquement de bonnes variétés que l’on obtient une belle rose, il faut aussi en amener une troisième assez médiocre, c’est la part du mystère.
C’est ainsi que j’ai créé la rose San Lorenzo, qui a servi de trait d’union lors du jumelage entre Saint-Quentin et la ville espagnole du même nom. D’ailleurs, le baptême se fit au parc d’Isle à l’époque. Cette rose a obtenu de nombreuses récompenses.
Symbole d’amour, les roses détrônent au fil des ans les autres fleurs. Mais, hélas, la rose parfaite n’existe pas, elle est l’idéal vers lequel on tend mais que l’on n’atteint jamais. Néanmoins, chacune a son charme propre et son langage pour qui veut les offrir. Rouge, amour et volupté. Blanche, silence et discrétion. Jaune, infidélité. Rose, délicatesse. Avec les roses, les sentiments les plus passionnés s’expriment : la douceur, la joie, la gloire, l’humilité… On peut tout dire avec cette fleur qui est depuis toujours un symbole de beauté.

Elie Delval, Président de la Société d’horticulture de Saint-Quentin

« Roses, roses, divines et belles,
Sanglotez, car vous êtes fleurs
de l’amour… »
Federico Garcia LORCA