Courses hippiques et exotiques !

Ce dimanche 3 mai, l’hippodrome international de La Capelle accueille le Grand Prix des Maisons Familiales Rurales (MFR). Au menu de la journée hippique : pas moins de 8 courses au trot, dont 1 course au trot monté et 5 autres avec départ autostart. Mais au préalable, dès 13 h, ce sont les dromadaires qui créeront l’événement avec deux courses de 1 000 m, au terme desquelles sera désigné le champion de France (lire page 20). Et à partir de 16 h, baptême de dromadaire pour les enfants (2 € le tour). Sensations garanties ! Rappelons que l’entrée à l’hippodrome ne coûte que 5 € (gratuit pour les moins de 16 ans).

Place aux dromadaires

Envie de sortir des sentiers battus ? Dans ce cas, rendez-vous ce dimanche 3 mai à l’hippodrome de La Capelle qui sera le théâtre d’une compétition inédite dan

s l’Aisne, réunissant non pas des équidés mais des camélidés ! Place ainsi à la coupe de France de courses de dromadaires.
« C’est la 3e édition du genre mais c’est la toute première fois que la coupe va se jouer sur un hippodrome international », se réjouit Olivier Philipponneau, qu

i coorganise l’événement avec l’association Dromas. Au programme : deux courses de 1 000 mètres (à 13 h, puis à 13 h 45), auxquelles prendront part huit dromadaires et donc huit jockeys, dont une femme.
« Le départ se fait au petit trot, puis on accélère sur les 600 derniers mètres pour atteindre 40 à 45 km/h », explique Olivier qui, en tant que champion de France en titre, entend bien participer à la course. Au passage, notons que les dromadaires « cornaqués » par des jockeys très expérimentés peuvent atteindre 70 km/h, quand les chevaux ne dépassent pas la barre des 65 km/h. Reste à savoir s’ils sont plus difficiles à monter. « Le jockey est placé à l’arrière de la bosse sur une selle dite bédouine. Diriger un dromadaire est un peu plus compliqué mais pour le reste, la technique est relativement simple », avance Olivier.
Et ils viennent d’où ces charmants camélidés ? « Ils sont tous issus d’élevages français. Dans l’Hexagone, on estime entre 700 et 1 000 le nombre de dromadaires, pour la plupart originaires du Maroc ou des Canaries. » Et pour la petite histoire, notez que le dromadaire, considéré en France comme un animal domestique, s’achète entre 3 500 et 7 000 €.

Pour approcher la bête d’un peu plus près, notez que des séances d’entraînement se dérouleront sur l’hippodrome de La Capelle du 30 avril au 1er mai. Alors, soyez pas trop chameaux, les dromadaires comptent sur vous !

Monter en Thiérache

  • Depuis l’an passé, des dromadaires sont apparus dans le paysage thiérachien, du côté de Thenailles. Au domaine du Faye, le chamelier Olivier Philipponneau, entouré de neuf dromadaires, invite le public à venir sympathiser avec ses « petites » bêtes.
  • Plusieurs formules possibles, du simple baptême au stage de monte de dromadaire, le tout à des prix abordables. Pour une balade initiatique de 20 mn, comptez 10 € (8 € pour les moins de 16 ans).
  • Uniquement sur rendez-vous. Plus d’infos et réservation en appelant le 06 25 73 48 63.