Conseil municipal revue de détail

Dernier conseil municipal (24 juin) avant la pause estivale avec un mercure qui voit rouge. Tout comme le maire, d’ailleurs, qui d’entrée de jeu fait voter une motion à destination du gouvernement au sujet de la réforme de la taxe d’habitation. Matignon envisagerait en effet, en guise de compensation, d’attribuer aux communes la part départementale de la taxe foncière. Or, comme l’a rappelé Frédérique Macarez, « dans l’Aisne, l’impôt levé par le département est tout simplement colossal suite à l’augmentation de 164 % décidée par les socialistes entre 2010 et 2011. » Bref, pas question pour le maire de jouer les percepteurs pour le compte de l’Etat !
D’autant plus qu’en prélevant les 19 M€ de taxe foncière, il faudrait à Saint-Quentin reverser à un fonds national de péréquation 6,5 M€, correspondant au différentiel du montant perdu de la taxe d’habitation (12,5 M€). Affaire à suivre…
– Ce conseil municipal aura aussi été l’occasion de clôturer le compte administratif de l’exercice 2018. Et le maire de rappeler que « la ville est en bonne santé financière et peu endettée, avec des impôts locaux qui n’ont pas augmenté depuis 2007. »
– Autre sujet avec l’adoption du livre blanc « Saint-Quentin 2050 ». Un livre de quelque 150 pages qui fixe des perspectives quant à la ville de demain et pour lequel, comme l’a rappelé Thomas Dudebout, maire adjoint en charge de la démocratie de proximité, « 2 600 contributions ont été prises en compte à travers tous les quartiers. »
– 11 subventions ont été accordées à des associations (sport, parentalité, aide aux aînés). Le plus gros effort financier bénéficie naturellement au SQBB avec une subvention de 227 500 € pour le premier semestre de la saison 2019-2020, à laquelle vient s’ajouter une enveloppe de 100 000 € pour la montée en Pro B.
– Environnement urbain : après une première expérience réussie sur le quartier de Neuville, le conseil a annoncé l’enfouissement de 14 conteneurs dans le quartier de Vermand. Une opération destinée à garantir la sécurité et l’hygiène, tout en facilitant le tri. Autre décision : la cessation d’un terrain communal de 1 434 m2 donnant rue de la Grange et rue des Oiselets pour en faire des logements et des bureaux.
– En matière de développement durable, la Ville a décidé de s’investir davantage dans les cantines pour lutter contre le gaspillage alimentaire, en lien avec le REGAL développé par l’Agglo (Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire). Objectif : réduire de moitié la gabegie dans les cantines d’ici 2025.
– Jeunesse : pour la 3e année consécutive, la Ville accueillera cet automne une vingtaine de jeunes en service civique. Il a par ailleurs été décidé de se porter candidat au label « Cité éducatives » au profit du quartier Europe. Enfin, poursuite des clubs « Coup de pouce » avec le recrutement de 60 vacataires pour encadrer les enfants dès le 2 septembre.