Conseil municipal – 109 millions de budget pour 2018

Le budget primitif 2018 de Saint-Quentin a été voté ce lundi 11 décembre lors du dernier conseil municipal de l’année. La ville le fixe à 109 millions avec de nombreux projets à la clé mais aussi sans hausse d’imposition. « C’est un budget de stabilité », lance le maire Frédérique Macarez. « Il serait facile d’augmenter les impôts mais il n’en n’est pas question. » Rappelons que le taux de la taxe d’habitation est de 22, 61 %, celui de la taxe foncière sur les propriétés bâties de 33,68 % et pour la taxes foncière sur les propriétés non bâties de 53,26 %.
– Frédérique Macarez a rappelé au passage qu’en 2018, plusieurs gros chantiers seront aboutis, dont l’ouverture du nouveau centre social Saint-Martin et la salle de la Manufacture. Au total, la ville compte investir 24 millions d’euros pour les travaux l’an prochain. Il y aura aussi la fin du chantier de modernisation de la bibliothèque municipale convertie en médiathèque. La réfection du musée des papillons se poursuit également avant la réfection de la toiture du conservatoire de musique.
– La ville poursuit sa requalification urbaine avec notamment le projet d’aménagement du parvis de la basilique, mais « il faut rester prudent sur les délais et le coût », précise Frédérique Macarez. L’an prochain, plusieurs friches, dont celle de la rue Raspail, un espace privé rue des Canonniers ainsi qu’une ancienne usine sur le quai Gayant, seront démolies pour « donner envie d’investir. » Par ailleurs, 4,4 millions d’euros vont être investis pour la rénovation de la voirie et des trottoirs dans tous les quartiers.
– Concernant les écoles, 1,8 million d’euros ont été budgétés pour 2018. A l’école Collery, un vaste projet va être entrepris avec la démolition de la cantine, « qui n’était plus adaptée », pour laisser place à un tout nouvel espace de restauration. La ville va aussi poursuivre son action de rénovation des établissements en terme d’économie d’énergie, de peinture… Une partie de l’enveloppe servira à l’aménagement des classes des écoles en zone REP pour permettre le dédoublement de classes.
– Les seniors ne sont pas oubliés, la ville projette de mettre en place des marches hebdomadaires, des activités sportives adaptées, ainsi qu’une émission sur Ma Télé qui leur sera dédiée avec des thématiques sur l’habitat, la prévention…
Côté sportif, sont prévus l’organisation du championnat de France de boxe, un trail urbain et la réfection de plusieurs sites sportifs. Et pour la culture, la ville s’investit fortement avec notamment « l’exposition sur la science-fiction qui démarre ce samedi » et une autre sur l’Art déco en 2018.
– Pour 2018, la ville se refuse de baisser les subventions accordées aux associations afin qu’elles puissent poursuivre leurs actions. « Malgré un contexte exigeant, nous poursuivons les priorités en faisant en sorte de prendre soin de la population », conclut Frédérique Macarez.