Classe prépa La Ramée – Dans la cour des grands

P1040162

Polytechnique, les Ponts et Chaussées, l’Ecole normale supérieure, les Arts et Métiers, les Mines… Autant d’établissements prestigieux qui nécessitent d’effectuer deux ans de classe préparatoire avant d’espérer rejoindre leurs rangs. Et ce que beaucoup ignorent, c’est qu’il existe au lycée La Ramée une prépa qui, depuis vingt-trois ans, joue la carte de l’excellence. Son nom : la CPGE. Autrement dit, la classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs. « C’est vrai que notre prépa est méconnue à Saint-Quentin, y compris au sein de notre propre établissement, regrette Maxime Voisin, professeur de chimie. Nous obtenons pourtant d’excellents résultats avec des élèves qui, chaque année, intègrent de grandes écoles d’ingénieurs. »
Encadrée par une dizaine de professeurs, chaque promo ne compte que quinze à vingt étudiants. « L’avantage de ces effectifs réduits est de pouvoir offrir à nos élèves un enseignement personnalisé, souligne Véronique Elzière, professeur d’anglais. Nous avons une vraie proximité avec eux. » Le profil de ces derniers ? « Des Bac S que nous sélectionnons sur dossier, indique Maxime. Mais contrairement à d’autres prépas, nous privilégions les élèves qui aiment vraiment les matières scientifiques. A nos yeux, leur motivation l’emporte sur la moyenne obtenue au Bac. »
Autre avantage de cette prépa : son coût. Les frais d’inscription sont comparables à ceux d’une université, soit 180 € par an. Et pour les boursiers, il n’en coûte que 5 € à l’année ! Au passage, notons que la prépa de La Ramée compte 50 % de boursiers, confirmant s’il en était besoin sa volonté de ne pas être aveuglément sélective.
D’une durée de deux ans, l’enseignement correspond à ce qu’on appelait autrefois « maths sup maths spé ». Bref, du costaud qui correspond d’abord et avant tout aux forts en maths. Alors bien sûr, pour certains c’est l’échec. Mais ça n’est jamais du temps de perdu : une année de prépa équivaut à une année de fac. Deux années en classe prépa permettent ainsi une inscription directement en troisième année de licence à l’université. Vous l’aurez compris, pourquoi aller chercher à Paris ou Lille ce que La Ramée offre à proximité ? Soyons-en convaincus, la voie royale vers l’excellence passe aussi par Saint-Quentin.
Infos : prepa-laramee.fr