Circuit auto : Couvron dans la course

Pilote de Formule 1 de 1983 à 1989, l’Anglais Jonathan Palmer (83 Grands Prix à son compteur !), à la tête aujourd’hui de la société MotorSport Vision (MSV), a annoncé le rachat de l’ancienne base militaire de Laon-Couvron, fermée en 2012. Celle-ci avait été construite en 1953 pour servir d’aérodrome à l’United States Air Forces. La société de Palmer, qui gère déjà cinq circuits automobiles au Royaume Uni (Brands Hatch, Oulton Park, Snetterton, Cadwell Park et Bedford Autodrome), ouvrira son premier circuit dans l’Hexagone en 2018. L’ancien pilote a prévu d’y investir 8 à 10 M€ à titre personnel.
Après « La clef des champs » à Clastres, « L’Aisne » à Folembray et « Les Ecuyers » à Fère-en-Tardenois, c’est donc un quatrième circuit qui verra bientôt le jour dans le département. De quoi faire la part belle aux passionnés de sport automobile !
Dernièrement, Xavier Bertrand, accompagné de son vice-président de la région Christophe Coulon, ont rencontré Jonathan Palmer à Laon. Celui-ci ne manque pas d’ambition puisque ce circuit sera doté de la plus longue ligne droite permanente d’Europe : 2,8 km ! Un complexe haut de gamme, doté d’une école de formation à la conduite sportive, d’un tracé ovale de  1 000 m, d’une piste pour les dragsters, de plusieurs pistes pour les 4 x 4 et d’un circuit haute vitesse d’environ 8 km qui pourrait être réservé aux compétitions.
Parmi les éventualités étudiées par l’ancien pilote, la création des 12 h de Laon, une épreuve qui servirait de prologue aux 24 h du Mans. « C’est une formidable opportunité pour le département. Ce circuit va générer une activité importante », s’enthousiasme Christophe Coulon. Patience toutefois puisque le coup d’envoi de ce nouveau circuit ne sera pas donné avant 2018.

  • Programme : Cette année 2016 sera consacrée aux études ; les travaux débuteront l’an prochain pour une ouverture du circuit prévue en avril 2018.
  • Renault : Jolyon Palmer, fils de Jonathan, sera l’an prochain au volant d’une F1 Lotus (marque rachetée par Renault), où il remplacera Romain Grosjean. Et pour la petite histoire, le papa a acheté un véhicule de la marque au losange chez le concessionnaire de la Montagne couronnée.
  • Emplois : Pas moins de 250 emplois directs sont prévus, en plus des emplois indirects (hébergement, restauration, pièces détachées…).
  • Prestige : Parmi les projets, accueillir les marques plus prestigieuses de la planète pour y présenter leurs nouveaux modèles.
  • Formation : Des contacts ont été pris avec le centre de formation des apprentis qui doit ouvrir une section mécanique et pourquoi pas une section mécanique sport automobile.
  • Fabrication : Jonathan Palmer pourrait installer sur ce circuit un atelier pour la construction de ses prototypes et monoplaces.
  • Tarifs : Les premiers prix pour les stages de conduite devraient être de l’ordre d’une centaine d’euros.