Ciel, mes étoiles !

Nuit noire… En zone urbaine, ces deux mots ont aujourd’hui perdu tout leur sens. La faute à la pollution nocturne, bien sûr, qui a terni notre vision des étoiles. Mais pas seulement, comme l’explique Carine Souplet, la responsable départementale de l’ANPCEN (*) : « Sans parler du gaspillage énergétique, qui n’est plus à démontrer, la pollution lumineuse agit aussi sur l’environnement, en perturbant notamment les animaux qui vivent la nuit. Au final, cela bouleverse forcément la biodiversité. Et puis, il y a un aspect santé qui joue : l’homme a logiquement besoin d’une obscurité totale pour bien dormir. Or, ça n’est pas toujours évident avec l’éclairage nocturne. » Sensibiliser le public à la question des nuisances lumineuses, c’est l’objectif de l’opération « Rallumons les étoiles à Saint-Quentin », programmée ce samedi 4 octobre par l’ANPCEN, avec Saint-Quentin Astronomie et Astro-Club 02. Au menu, des animations gratuites et ouvertes à tous avec, pour temps fort, l’observation de la voûte astrale à partir de 21 h depuis la place de l’hôtel de ville. Observation qui sera facilitée par l’extinction de l’éclairage public sur la place et dans les rues adjacentes. « La différence, avec ou sans lumière, est saisissante », promet Carine Souplet. On ne demande qu’à voir !

(*) ANPCEN : Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne.