Casting pour les incroyables talents

Dépêchez-vous !
Pour le casting prévu ce vendredi 26 juin au théâtre Jean-Vilar de 10 h à 14 h, inscrivez-vous vite en ligne sur www.saint-quentin.fr ou www.incroyabletalent.fr

Chanteur, danseur, acrobate, imitateur, comique… Vous pensez être pourvu d’un talent exceptionnel ? Dans ce cas, n’hésitez pas à tenter votre chance au casting organisé ce vendredi 26 juin, de 10 h à 14 h, au théâtre Jean-Vilar par l’équipe de « La France a un incroyable talent » (M6). Une occasion unique de vous faire repérer ! En attendant, découvrons les coulisses de l’émission avec sa productrice, Déborah Huet.

Question incontournable : c’est quoi un incroyable talent ?
Déborah Huet : « Quelqu’un qui sort du lot ! Soit parce qu’il possède quelque chose d’extraordinaire, soit parce qu’il va nous donner de l’inédit, du jamais vu. »

On imagine qu’il faut rencontrer des centaines de candidats pour pouvoir dénicher la perle rare…
Déborah Huet : « On ne compte plus le nombre de personnes auditionnées ! D’autant que nos séances de casting vont se poursuivre jusqu’à la fin juillet. Cette année, on a changé de méthodologie. Auparavant, les sélections avaient uniquement lieu dans les grandes villes. Mais cette fois, on a vraiment voulu passer la France au peigne fin en passant plus de temps dans chaque région. »

Et à l’arrivée, combien d’heureux élus ?
Déborah Huet : « On devrait retenir entre 150 et 180 candidats. Il y aura encore ensuite un petit écrémage mais la grande majorité des personnes sélectionnées devraient se retrouver sur le plateau de « La France a un incroyable talent », face au jury. »

A ce propos, le jury était composé l’an passé de Lorie Pester, Olivier Sitruk, Giuliano Peparini et Gilbert Rozon. Des changements ?
Déborah Huet : « Suspense ! Tout ce que je peux vous dire, c’est que Gilbert sera bien là. C’est le pilier de l’émission. Disons même le taulier ! On ne pourrait pas s’en passer (rires). Côté animation, c’est Alex Goude qui sera de nouveau aux manettes. En revanche, pour des problèmes d’emploi du temps, Louise Ekland ne pourra pas être là. »

Pourquoi sélectionner des chanteurs alors qu’ils ont déjà des télé-crochets qui leur sont spécialement réservés ?
Déborah Huet : « Parce qu’ils ont toute leur place dans l’émission ! Tous les ans, on découvre des voix incroyables susceptibles de faire carrière. Marina Kaye, qui a participé à la saison 4 et qui cartonne aujourd’hui avec son album, en est l’exemple parfait. »

On reproche parfois à l’émission de faire passer des talents venus de l’étranger…
Déborah Huet : « Vous savez, pour plein d’artistes étrangers, se produire en France, à la télévision, est un honneur, un privilège. La possibilité de décrocher un contrat dans notre pays est même un rêve pour eux. Pourquoi on leur interdirait de vivre ce rêve ? Mais rassurez-vous, on a plein de talents en France ! »

Vos conseils aux candidats qui vont passer le casting à Saint-Quentin…
Déborah Huet : « Il faut d’abord qu’ils arrivent fin prêts. Mais surtout avec l’envie, gonflés à bloc, bourrés d’énergie. Leur chance, ils doivent essayer de la saisir à 200 %. »