Cap sur L’Isle sauvage Venez explorer un nouveau monde !

La foule des grands jours le 29 mai dernier au parc d’Isle à l’occasion de l’ouverture de l’Isle sauvage. Près de trois ans de travaux auront été nécessaires pour aménager sur 2 hectares cette nouvelle extension du parc animalier qui va permettre aux visiteurs d’observer plus de 70 animaux sauvages, issus d’une quinzaine d’espèces. Suricates, loutres asiatiques, makis catta, potamochères, tamarins et autres sitatungas… Un vrai tour du monde animal !
– « On avait hâte. Des fourmis dans les jambes ! C’est une nouvelle facette du parc d’Isle qui s’offre à voir avec, en amont, un énorme travail fourni avec les services de l’Etat et les instances zoologiques », souligne Xavier Bertrand qui, avec Denise Lefebvre, a porté ce projet durant toutes ces années au sein de l’Agglo du Saint-Quentinois. Du reste, XB ne cachait pas sa satisfaction de voir les familles déambuler dans les allées de l’Isle sauvage : « Je retrouve les mêmes sensations qu’en 1996, quand nous avions été les premiers en France à lancer le concept de plage urbaine. Je savais que le succès allait être au rendez-vous, c’est la même chose pour l’Isle sauvage. Les premiers destinataires sont les enfants. Ceux que nous avons mais aussi ceux que nous sommes restés… »
– Si l’Isle sauvage se présente comme un parc animalier, elle entend aussi être un lieu de sensibilisation et de préservation des espèces menacées. D’où sa volonté de prendre part à des programmes de défense d’animaux en danger, à l’image de la cistude (tortue d’eau douce) ou du vison d’Europe, deux espèces visibles au sein de l’Isle sauvage.
– Du côté des aménagements, tout a été fait pour garantir la quiétude et le bien-être des espèces accueillies avec de vastes enclos entièrement végétalisés. Et pour prendre soin de tous les pensionnaires, une équipe de sept soigneurs est à pied d’œuvre tout au long de l’année.
– Pour Frédérique Macarez, à la fois présidente de l’Agglo et maire de Saint-Quentin, l’ouverture de l’Isle sauvage marque une nouvelle étape dans le développement du territoire : « Pour la population, c’est un nouveau lieu de promenade et de respiration qui concourt à la qualité de vie. Cela offre aussi à l’Agglo ainsi qu’à la ville de Saint-Quentin une nouvelle attractivité qui, on l’espère, va attirer de nombreux touristes. »
– Du reste, un argument non négligeable joue en faveur de cette attractivité : la gratuité. « Contrairement à ce qui se murmure en ville, l’Isle sauvage est et restera gratuite. D’ailleurs, tout a été mis en œuvre, y compris dans le choix des espèces, pour conserver cette gratuité », insiste Xavier Bertrand. Reste maintenant aux visiteurs comme aux animaux à s’acclimater les uns aux autres. Si les suricates vont à coup sûr jouer les vedettes, nul doute que l’enclos immersif avec les lémuriens va rencontrer un vif succès.
PRATIQUE
– L’Isle sauvage est ouverte chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 h à 19 h.
– L’ouverture se fait de 10 h à 19 h tous les mercredis, week-ends ainsi que durant les vacances scolaires.
– Entrée principale du parc d’Isle : avenue Léo-Lagrange à Saint-Quentin
ACTIVITES
Accrobranche
– Depuis le 29 mai, les parcours accrobatiques en hauteur sont de nouveau accessibles au parc d’Isle (adultes, ados et enfants dès 6 ans). Venez donc jouer les monte-en-l’air ! Infos et réservations sur isle-aventure.fr.
Tél. : 06 02 02 08 10.
Qi Gong
– A l’occasion des journées nationales de Qi gong, une initiation gratuite sera proposée par l’assocation Souffle & Energie au parc d’Isle (près du kiosque) les samedis 5, 12, 19 et 26 juin à 15 h. Rappelons que le Qi Gong procure détente, calme et bien-être…
Tai-chi-chuan
– Rendez-vous au parc d’Isle pour un cours de Tai-chi-chuan le dimanche 13 juin de 10 h à 11 h 30 en partenariat avec l’association Amma Zen. Infos au 03 23 05 06 50.