Canal Seine-Nord Europe Le chantier du siècle

dscn0305

Les travaux du canal Seine-Nord Europe, dont la mise en service était initialement prévue cette année, devraient enfin débuter. Presque trente ans après les premières études, maintes fois repoussé, ce serpent de mer devient réalité. Un chantier de 4,5 milliards € HT, débloqués grâce à un effort supplémentaire des Hauts-de-France de 50 M€ ; la région porte ainsi sa contribution financière à 352,65 M€. Le plus gros chantier de la région depuis la ligne TGV Paris-Bruxelles et le tunnel sous la Manche !

Compte à rebours enfin déclenché

Long de 106 km, ce canal va relier les bassins de la Seine et l’Oise (du Havre à Dunkerque) aux 20 000 km du réseau fluvial du nord de l’Europe avec le transport de chargements pouvant atteindre 185 m de long et 4 400 tonnes, soit l’équivalent de 180 poids-lourds ! Outre les retombées en terme  d’emplois, 5 000 pendant les travaux, puis 25 000 emplois pour l’exploitation (logistique et industrie, grâce à l’activité de quatre plates-formes multimodales), ce canal contribuera au désengorgement du trafic routier sur l’A1. Il va en effet permettre de générer annuellement l’équivalent de 500 000 poids-lourds sur le même axe.
Enfin, grâce aux transferts d’eau vers le Nord et la Belgique, il devrait limiter les crues de l’Oise en amont de Compiègne. Le compte à rebours est déclenché. Les recrutements et formations aux métiers recherchés devraient débuter dans les mois qui viennent. La fin des travaux est prévue en 2024.