Ça va chauffer… aux Voix d’hiver !

 

LénineRenaudPhotodepresse2créditFrançoisBodart

Ils ont vagabondé pendant des années derrière des grimaces et des déguisements… Franck Vandecasteele, chanteur de Marcel et son orchestre, et Cyril Delmote, guitariste des VRP, dénotent depuis près de cinq ans avec leur formation Lénine Renaud. Ils sont à l’affiche de cette 17e édition des Voix d’hiver le samedi 11 février. Rencontre avec Franck.

 

Qui est Lénine Renaud ?
Franck : « C’est un duo composé de six membres. Notre répertoire se compose de chansons acoustiques accompagnées d’accordéon, de bandjo, contrebasse… C’est un peu difficile de nous classifier. Dans nos anciennes formations, on était plus rock, plus convulsif. Avec ce groupe, on propose des chansons tendres et amères à la fois. Si le rock m’a libéré, la chanson m’a appris à dire je t’aime ! »

Comment est né ce groupe ?
Franck : « J’ai rencontré Cyril et on s’est dit qu’on pouvait faire quelque chose ensemble. Pourquoi avoir choisi Lénine Renaud comme nom de groupe ?
En fait, on aime se tirer des balles dans le pied en trouvant le nom le plus handicapant ! Avant, dans nos autres groupes, on aimait se déguiser. C’est aussi un clin d’œil à Line Renaud qui était dans le music-hall. Nous aussi, nous sommes des danseuses de revue avec le poing levé, voilà comment le nom a pris forme. »

Que peuvent découvrir les spectateurs ?
Franck : « On les embarque dans un univers. On est des narrateurs. On n’est pas des ambianceurs pour ambiancer. Ce n’est pas des chansons pour danser, mais c’est de la musique à écouter. Pour ma part, j’ai envie de renouer avec l’esprit des cabarets. » N. Laurence