BUDGET 2019 Efficacité et pragmatisme

Lundi 10 décembre, à l’ordre du jour du dernier conseil municipal de l’année, le vote du budget primitif 2019. Celui-ci s’équilibre à 102,7 M€, avec 79,2 M€ (77 %) pour le fonctionnement et 23,5 M€ (23 %) en investissement. Un budget qui, malgré le contexte, maintient un bon niveau d’investissement tout en conservant une maîtrise de la dette et des dépenses. « La Ville agit avec efficacité et pragmatisme. Le programme d’actions pour 2019 se fera sans augmentation des taux d’imposition car l’impôt qui est élevé pèse sur peu de personnes. J’ai conscience des difficultés de la population, de toutes les personnes qui n’arrivent pas à vivre dignement en payant leurs factures », a déclaré le maire Frédérique Macarez. Un budget qui fait la part belle aux actions de proximité dans les quartiers, notamment pour la voirie (4 M€, soit le double par rapport à 2018), au cadre de vie et au développement des services en direction des habitants, mais aussi à l’enfance et la jeunesse avec notamment la création de trois nouvelles garderies municipales (Metz, Buisson et Collery), la poursuite du déploiement du dédoublement pour les CE1 de huit écoles classées en REP. A noter que la ville maintient son soutien aux associations avec 2,6 M€ d’aides directes et 4 M€ d’aides indirectes (mises à disposition de salles, stades…), soit un total de 6,6 M€. Côté sécurité, concernant la vidéo-protection, Frédérique Macarez a annoncé le remplacement de dix caméras fixes et l’implantation de treize nouvelles caméras sur six sites. « C’est un budget sérieux qui permettra d’assurer un service public de qualité », a souligné le maire.
– Taxe d’habitation : la baisse de cette taxe engendre une baisse de recettes pour la ville de 4 M€. L’an prochain, 15 000 foyers verront une baisse de cette taxe de l’ordre de 554 € par ménage.
– Taux d’imposition : taxe d’habitation 22,61 %, taxe foncière sur les propriétés bâties 33,68 %, taxe foncière sur les propriétés non bâties 53,26 %.
– Dépenses : lorsque la ville dépense 100 €, seuls 34 % sont financés par l’impôt des Saint-Quentinois, le reste provenant des dotations et subventions.