Brigade civique Bras armé de la solidarité !

Agés de 17 à 24 ans, seize jeunes ont déjà intégré les rangs de la Brigade civique de solidarité, qui a vu le jour mi-novembre. Une initiative destinée à donner tout son sens à la notion de solidarité, comme le rappelle Thomas Dudebout, maire adjoint en charge de la proximité : « A travers cette Brigade, notre souhait était d’être au plus proche de la population, à une période où le confinement pouvait être vécu comme une double sentence par ceux qui vivent déjà seuls. Je pense bien sûr aux personnes âgées mais aussi à tous ceux qui peuvent se retrouver confrontés à l’isolement. Et puis, pour les jeunes de la Brigade, tous en service civique, c’est aussi l’occasion d’accomplir une mission citoyenne, dans un esprit de solidarité. » Mais attention, il s’agit ici de faire du concret ! « Cela va de l’aide aux courses à l’accompagnement pour des démarches administratives ou des rendez-vous médicaux, en passant par l’aide à l’utilisation des outils numériques ou encore des temps d’échange par téléphone. Chaque semaine, nos jeunes passent 4 à 500 appels aux seniors qui se sont très vite habitués à ce rendez-vous », note Laurence Guichard, chef du service Pôle Jeunesse, chargée de chapeauter la Brigade civique de solidarité.

Pour contacter la Brigade : 03 23 63 68 63 (du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h).

Trois « brigadiers » témoignent

Florine Applincourt, 21 ans
« Ce qui me motive le plus, c’est d’abord le plaisir d’aider. Hier matin, j’ai fait une promenade avec une personne âgée et c’était pour moi très gratifiant de donner du plaisir à travers un moment de partage… »
Damien Duflo, 22 ans
« J’ai passé 40 minutes au téléphone avec une vieille dame qui se sentait très seule. Son mari est récemment décédé et elle avait vraiment besoin qu’on lui remonte le moral. Un échange très émouvant… »
Madison Roelens, 18 ans
« J’avais vraiment envie de me sentir utile. Quand on nous donne pour mission d’appeler des personnes isolées, on ressent leur plaisir d’échanger avec quelqu’un. La notion de solidarité prend ici tout son sens… »