Boxe : nouveau challenge pour Tony Averlant

En boxe, Saint-Quentin flirte avec le sommet du monde. Toujours dans l’attente d’une opportunité pour Guillaume Frénois, Tony Averlant va disputer un titre européen et une ceinture intercontinentale WBO. Un combat prévu le 24 février prochain à Londres devant 10 000 spectateurs. Sacré champion du monde WBF des mi-lourds en 2014, après 2 défenses victorieuses, le Saint-Quentinois avait abandonné son titre pour mettre la boxe en stand-by. De retour le 22 décembre dernier en signant une victoire aux points, à 33 ans, le protégé d’Alain Cuviller se voit offrir une nouvelle chance pour un championnat européen et une ceinture intercontinentale WBO en un combat. Son adversaire, le Londonien Anthony Yard, 14 combats, autant de victoires par KO, toutes dans les 4 premières reprises. Un adversaire redoutable. « Tony est habitué à aller boxer chez l’adversaire, en Allemagne, en Italie, en Pologne… C’est une belle opportunité, il n’a rien à perdre. » Une équipe soudée a été mise en place par Tony Averlant : préparateur physique, coach, kiné… « Il sera prêt, il est bien dans sa tête, il s’entraîne comme un forcené. » S’il laisse passer l’orage en début de combat, après tout est possible. Il devra ensuite forcer son adversaire à reculer. « Je suis confiant », conclut Alain Cuviller. Pour l’heure, les sparring-partners se succèdent dans la salle du BCSQ.