Boogie-woogie ça swingue à Cambrai

Les virtuoses du blues dansant vont une nouvelle fois faire swinguer le Théâtre municipal de Cambrai les 26 et 27 janvier à l’occasion de la 9e édition du Festival international de boogie-woogie. Rendez-vous incontournable de ce début d’année avec une programmation riche et variée. « Nous accueillons pour la première fois sur notre scène le pianiste noir américain Daryl Davis de Chicago. C’est lui qui a réussi, grâce au charme irrésistible de cette musique métissée qu’est le boogie-woogie, à faire démissionner 200 membres du Ku Klux Klan !
Il y aura aussi l’Afro-américaine Sydney Ellis, qui nous électrisera de sa voix blues énergique et envoûtante », explique Jean-Pierre Jeanrot, l’organisateur du festival. Les aficionados du genre vont pouvoir apprécier de nombreux autres talents. Citons ainsi l’Allemand Dan Popek ou encore les Français Ben Toury et Philippe Lejeune. « Sans oublier, à la demande générale du public de l’an passé, le fougueux pianiste italien Matthew Lee et son orchestre ainsi que les danseurs polonais Agnieska et Grzegorz Cherubinski qui animeront les deux jours », décrit Jean-Pierre Jeanrot. Des jam-sessions à n’en plus finir seront organisés après chaque soirée et ceux qui le souhaitent pourront danser jusqu’au bout de la nuit accompagnés de la traditionnelle soupe à l’oignon et du vin chaud. « C’est un peu notre marque de fabrique et cela représente bien ce qu’est le boogie-woogie, c’est le partage et la convivialité », insiste Jean-Pierre Jeanrot. Bref, à savourer sans modération…