Bonne fête Maman !

En nous donnant la vie, quelquefois au péril de la sienne, notre mère a tissé avec nous des liens indestructibles. Omniprésente, elle nous a souri, réconfortés, aimés. Toujours en alerte pour nous, elle a souffert de torturantes angoisses. Nous prenant par la main, elle a aidé nos premiers pas avec patience, puis s’est enchantée de nous voir seul au milieu des autres. C’est Gaston Doumergue qui, par décret, décide de créer cette fête des mères en 1928. Elle fut fête nationale en 1941 et inscrite en 1950 au calendrier. La fête des mères une fois l’an ravive les sentiments filiaux, anime les timides et les discrets en resserrant les liens. Quel bonheur pour les mamans anciennes et jeunes de recevoir des baisers, des cadeaux et des fleurs ! Où qu’elle soit, retrouvons notre mère ! Et si les mots vous manquent, si notre sentiment filial, force vive mêlée de pudeur se noue au fond de notre gorge, laissons parler les fleurs liliums, roses, ourlées de velours, orchidées nouvelles ou autres fleurs et plantes mettant dans un sourire les cœurs à l’unisson. Elles exprimeront dans leur langage intime avec notre indicible émotion la fidélité de notre affectueuse confiance et la délicatesse de notre gratitude… Que ce dimanche 29 mai soit un jour exceptionnel. Que partout où ce sera possible la tendresse et l’amour aient droit de cité.

Elie Delval, Président de la Société d’horticulture de Saint-Quentin

« L’amour d’une mère, amour que nul n’oublie, table toujours servie au paternel foyer, Chacun en a sa part et tous l’ont en entier… »
Victor HUGO