Averlant en Pologne

Avant son combat en janvier prochain pour le titre de champion de France des mi-lourds, Tony Averlant affrontera en huit reprises ce samedi 26 octobre à Sosnowiec en Pologne le solide Marek Majyja. Un rendez-vous accepté au pied levé la semaine dernière faute d’avoir pu trouver un combat de préparation dans l’Hexagone. à 35 ans, triple champion du monde WBF (2014, 2015 et 2016), après 40 combats le Saint-Quentinois n’imagine pas mettre fin à sa carrière sans accrocher une ceinture tricolore à son palmarès. « Champion de son pays, c’est prestigieux. à l’époque où j’aurais pu disputer le titre, c’est Thierry Karl, mon compagnon d’entraînement, meilleur ami et beau-frère, qui détenait le titre. Nous ne pouvions pas imaginer nous affronter ! Après, il y a eu l’Europe puis les choses se sont enchaînées », confie le pugiliste avant d’ajouter : « Ma vie est rentrée dans l’ordre, je suis motivé. »
Si 2020 pourrait être la dernière saison pour Tony – « il faut penser à l’après, ma future vie professionnelle » – la relève est d’ores et déjà assurée. Son fils Kylian Averlant, 16 ans, poids walter, sera à l’affiche des championnats de Picardie en novembre à Amiens et son frère Dylan pourrait être en janvier au programme pour le titre de champion de France Jeune Critérium des Espoirs. Chez les Averlant, comme précédemment chez les Malézieux, Lefèvre, Roux, Cuvillier, Frénois-Thomas… la boxe est une affaire de famille.
Combat retransmis sur TVP Sport (chaîne polonaise).