Assises du handicap Une journée de réflexion au palais des sports

En France,12 millions de personnes, soit une sur quatre, souffrent d’un handicap ; 6,6 % d’entre elles sont frappées par un problème mental ou souffrent d’autisme. Un handicap qui ne se voit pas forcément au premier regard mais difficile à vivre au quotidien et nécessitant une prise en charge insuffisante et parfois inadaptée aujourd’hui. « Il est anormal que le système actuel complique plus qu’il ne facilite le quotidien des familles. Notre société doit engager une démarche de réflexion autour du handicap », a insisté Frédérique Macarez lors de la présentation des assises du handicap, organisées ce vendredi 6 octobre au palais des sports. Si de nombreux efforts ont déjà étaient faits, la société doit encore évoluer. Dans la matinée, cette journée sera l’occasion de tables rondes ouvertes à tous sur l’accessibilité et les handicaps non visibles. Les échanges seront axés sur les thématiques transport, commerce et entreprises, mais aussi les handicaps non visibles. L’après-midi, initiations et démonstrations sportives avec notamment Didier Richard, carabinier Saint-Quentinois (27 titres de champion de France, deux d’Europe et une médaille de bronze aux mondiaux). L’équipe handisport basket de Créteil donnera l’occasion à tout un chacun de découvrir la pratique de ce sport dans un fauteuil roulant. « Il faut apporter de l’humanité, infuser aux clubs l’accueil des personnes handicapées. Il faut mettre en place un accompagnement spécifique pour briser les barrières, tout est possible. » L’objectif de ces assises du handicap et de permettre à l’ensemble de la société de progresser en matière d’aménagement et d’intégration du handicap, en renforçant les valeurs du vivre ensemble.
Vendredi 6 octobre au palais des sports de 9 h à 17 h. Ouvert à tous, entrée gratuite.