Art « Home » naturel

C’est fou comme l’image des vagabonds, clochards et autres sans domicile est source d’inspiration. Songeons à Beckett, Kerouac, Chaplin, Steinbeck… Une liste sans fin, à laquelle il faut peut-être ajouter « Cirk Triffis », du nom de la compagnie qui, durant une semaine, a choisi le centre Hilaire-Cordier pour lieu de résidence. « Notre démarche n’a rien d’ethnographique, insiste Aymeric Bonduaeux, un acrobate membre de la compagnie. L’idée de base est de monter un spectacle sur le thème de l’errance et de la précarité. En tant qu’intermittents, c’est quelque chose qu’on connaît bien. Mais comment mettre en perspective la véritable exclusion, sans se frotter à la réalité ? »
Des membres du Cirk Triffis ont ainsi passé plusieurs jours aux côtés des sans-abri d’Hilaire-Cordier pour « échanger sans juger, avoir un regard plus éclairé ». L’occasion de découvrir qu’au-delà de l’alcool, le vide, la solitude, voire la folie, il pouvait y avoir des moments de bonheur.
Passé ce stage « pratique », huit à dix semaines de travail seront nécessaires à la compagnie pour mettre sur pied un spectacle de cirque contemporain, dont le titre devrait être « Home ».
Mais au fait, pourquoi cette troupe originaire de Dunkerque s’est-elle retrouvée à Saint-Quentin ? « Dans le cadre du CLEA (Contrat local d’éducation artistique), nous sommes déjà intervenus dans des écoles de la ville », précise Aymeric. Le lien est fait. Reste maintenant à se montrer patient avant de rentrer at « Home » puisque le spectacle ne sera pas présenté avant juin 2015 à la Manufacture.